Catégorie
Photo droits tiers

La candidature de Patrick Bologna aux sénatoriales pour la province de Maï-Ndombe, a été rejetée le 20 avril dernier par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

La centrale électorale a estimé que le président de l’Avenir du Congo (ACO) n’est pas éligible au regard de l’article 22 de la loi électorale. Patrick Bologna aurait une double nationalité. C’est pour cette raison que sa candidature à la députation avait connu le même sort en septembre 2018 malgré sa requête à la Cour Constitutionnelle.

Lire aussi: RDC : La Cour constitutionnelle confirme l'irrecevabilité de la  candidature de Patrick Bologna

Au total, trois candidats ont été déclarés irrecevables par la CENI pour Mai-Ndombe. 23 candidats ont été validés dont le gouverneur élu de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka. La période du contentieux des candidatures est prévue du 21 au 29 avril. La liste définitive sera rendue publique le 3 mai et l’élection aura lieu le 18 mai à l’Assemblée provinciale de Maï-Ndombe, à Inongo.

Lire aussi : RDC : l'ACO de Patrick Bologna ne participera pas à la gestion du Kongo Central

Fonseca Mansianga