Catégorie
Le chef de l'ONU

 

Le Secrétaire général des Nations Unies , António Guterres , a aussi condamné l’attaque mortelle contre une équipe de riposte contre Ebola à la clinique universitaire de l'Université catholique du Graben (UCG) de Butembo, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC).  

Attribuée aux miliciens Mai - Mai qui errent dans la banlieue de la ville , l'attaque a tué un médecin camerounais et blessé deux congolais dont chauffeur du ministère de la santé.

Lire : https://actualite.cd/2019/04/20/rdc-cest-inacceptable-oly-ilunga-denonce-un-meurtre-cruel-et-lache-butembo

Le chef de l'ONU a appelé les autorités congolaises à « ne ménager aucun effort » pour « identifier et traduire rapidement » les auteurs en justice.

Dans un communiqué,  M. Guterres a réitéré la "détermination du système des Nations Unies à poursuivre ses activités en appui aux autorités congolaises en vue d'enrayer l'épidémie d'Ebola" qui sévit dans le pays depuis le 1er aout 2018.

Le chef de l'ONU a exprimé sa solidarité et ses profondes condoléances à la famille de la victime et souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Cette attaque a fait réagir l'Organisation Mondiale de la santé (OMS) , patron du médecin tué.

Lire aussi : https://actualite.cd/2019/04/19/rdc-tedros-et-loms-scandalises-par-la-mort-dun-medecin-dans-lattaque-dune-equipe-anti 

L'Organisation et son directeur général,  Tedros Adhanom Ghebreyesus, se sont dits "scandalisés" par l'attaque mortelle.

 

Christine Tshibuyi