Breaking news

Sankuru : Mende et 13 députés provinciaux empêchés d’accéder aux installations prévues pour la plénière

Lundi 15 avril 2019 - 09:28
Photo ACTUALITE.CD

Quelques députés provinciaux se sont présentés devant le siège du secrétariat exécutif de la Commission Electorale Nationale Indépendante à Lusambo (Sankuru) dans l’optique de participer à l’élection du gouverneur de la province, mais ils ont été empêchés d’accéder à la salle par la police.

« Quand ils sont arrivés devant le bureau de la CENI. Ils ont été empêché d’accéder dans la salle par le commandant de la police, ici, qui prétend avoir reçu des injonctions du président de la République. Je n’ai jamais connu un président de la République qui donne des ordres à un commandant de la police provinciale sans passer par sa hiérarchie », a dit à ACTUALITE.CD le candidat Lambert Mende.

Le député Mukala, proche de Lambert Mende, est parmi les députés provinciaux qui a vécu, selon lui, la scène.

« Nous sommes au nombre de 13. Nous étions tous là présents pour répondre à l’appel de la CENI comme prévu. On a trouvé l’inspecteur provincial de la police, le général Aba », a-t-il expliqué ;

Il a également cité les propos du responsable provincial de la police.

« Voici ses mots : Je n’ai aucun problème avec vous ou avec la CENI. J’ai reçu des instructions du président de la République. Il m’a téléphone pour me dire de vous empêcher et d’empêcher la CENI d’organiser l’élection », a rapporté le député.

Jusqu’à 9 heures (heure locale), ils étaient toujours devant le bureau de la CENI.

« Nous sommes là, debout. Qui permet à la police d’interférer et d’empêcher les élections. Ils sont là pour sécuriser le processus ? On ne comprend plus rien », s’est-il plaint.

Catégorie