Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Après l'alternance politique à la tête du pays, des experts se montrent optimistes pour une bonne relance économique en République démocratique du Congo. L'économiste Armand Lambert Kitenge Lubanda appelle le gouvernement à établir un plan stratégique de développement pour attirer les investisseurs.

Interrogé par ACTUALITE.CD, AL Kitenge dit que les signaux sont en vert en ce qui concerne la relance de l'économie nationale. Pour y arriver, l'économiste demande aux nationaux de s'impliquer en premier afin d'attirer les investisseurs étrangers.

"Quand on parle des investisseurs, je suis toujours surpris qu’on fasse allusion aux étrangers. Les premiers investisseurs, c’est nous-mêmes, les Congolais. Nous devons croire à notre pays  et vouloir le transformer. Si nous y croyons, il sera facile d'attirer d'autres investisseurs étrangers, simplement parce que, nous portons des opportunités d’affaires rentables et c’est comme ça qu’il faut comprendre le problème d’investissement et surtout l’investissement étranger", explique-t-il.

Lors d’une rencontre avec le président de la République, Félix Tshisekedi, la semaine dernière à Washington, Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), avait annoncé la reprise, dans les prochains jours, des relations avec la RDC. Cette reprise devra favoriser l’amélioration de la situation économique et  la situation des populations de la RDC. Mais, pour y arriver, AL Kitenge souligne qu'il y a d'autres défis à relever de la part du gouvernement congolais.

"Félix Tshisekedi cherche à relancer le secteur économique et  l’amélioration du climat des affaires en RDC. En sachant que la RDC a plusieurs défis à relever dans ce domaine, notamment l'effectivité d'un Etat de droit, formaliser le secteur économique dont 80% opèrent dans l’informel, réhabiliter les routes des dessertes agricoles. Le gouvernement de la RDC devrait être adapté aux enjeux de développement du pays et viser une profonde transaction de sa structure économique avec comme objectif, passer d’une économie de rente, à une économie extravertie", ajoute M. Kitenge Lubanda.

Depuis 2012, le Fonds monétaire international (FMI) a suspendu sa coopération avec la RDC.

Lire ici : RDC-FMI : Christine Lagarde impatiente de reprendre la coopération

Hornela Mumbela et Fernand Mateka