Breaking news

Elections : la participation des femmes au Sénat passe de 5 à 20%
Lundi 1 avril 2019 - 11:22
Photo RADIO OKAPI

Les élections sénatoriales ont eu lieu en République démocratique du Congo le 15 mars 2019. A l’issue du dépouillement intervenu la même journée, 100 sénateurs ont été élus sur les 108 sièges à pourvoir. En attendant la désignation des huit autres sénateurs à l’issue du scrutin prévu fin mai 2019 à Yumbi (Maï-Ndombe), Beni et Butembo (Nord-Kivu), 20 femmes ont été retenues sur la liste provisoire des élus à la Chambre des sages.

Comparée à la législature passée (2006–2018) où le Sénat ne comptait que 5 sénatrices sur les 108 élus, représentant à peine les 5% de la présence féminine de cette institution législative, la Chambre haute du Parlement de 2019 a vu l’effectif des femmes élues multiplié par 4.

Avec la nouvelle donne, on compte déjà 20 sénatrices sur les 100 élus, équivalant à 20% de l’effectif provisoire, en attendant la tenue des sénatoriales au Nord-Kivu et au Maï-Ndombe.

Cartographie de sénatrices élues en 2019

Au regard de la liste officielle diffusée sur le site de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), ces femmes élues au Sénat se répartissent de la manière suivante, à travers les 24 provinces où se sont tenues les  élections : Agito Amela Carole (Bas-Uele), Muyumba Furaha Francine et Goya Kitenge Bijou (Haut-Katanga), Kambamba wa Umba Isabelle (Haut-Lomami), Lwese Bakuamoyo Victorine (Kasaï), Mona Kayoko Pauline et Kamonji Nassewra Ida (Kasaï Central), Ziaka Angelani Ange (Kinshasa), Ngudianza Bayokisa Nefertiti…

Sont également répertoriées Lukamata Nkulu Colette et Bul Ang Sung Sanata Nathalie (Kwango), Kidima Nzumba Ida et Kamitatu Marie Josée Sona (Kwilu), Bolingo Botakile Denise (Mongala), Bemba Ndokwa Françoise (Sud-Ubangi) et Nikomba Sabangu Madeleine (Tshopo).

De toutes les provinces, celle du Tanganyika est la seule à aligner trois sénatrices sur les quatre élus. Il s’agit nommément de Katumwa Mukalay Vicky, Mwando Katempa Christine et Mukalay Kionde Célestine.

10 à 12% des candidatures féminines

Il sied de noter qu’aucune candidate ne s'est désistée à ces échéances, dominées par les candidats masculins. Et contrairement à la législature passée qui ne comptait que 5 sénatrices. Parmi les 874 candidatures en effet, 26 femmes sur 143 candidats ont postulé aux sénatoriales de 2019 pour les 8 sièges réservés à Kinshasa. La capitale représente à ce propos un enjeu majeur pour les principales forces politiques, du fait que la ville a le plus grand nombre de sièges comparativement aux provinces.

Dans les 23 autres provinces, d’autres candidatures féminines ont été enregistrées dans chacune de ces zones où la centrale électorale a réservé 4 sièges. Pour être élues, les candidates étaient tenues de convaincre les députés provinciaux lors de la campagne électorale. Un exercice qui n’a pas été du tout facile.

Aux dires de Jean-Pierre Kalamba, le rapporteur de la centrale électorale, on a noté une faible participation des femmes à ce scrutin indirect, «le taux de candidatures féminines nageant autour de 10 à 12%».                

Déborah MANGILI

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une