Photo ACTUALITE.CD

L’opposition multiplie les réunions pour dégager les stratégies afin de remporter la présidentielle du 23 décembre. L’idée d’une candidature unique est toujours évoquée par les états-généraux des partis. Le Journal du Citoyen fait le tour des sièges des principaux partis et interroge les militants.

Au siège du Parti Lumumbiste Unifié (Palu), les militants observent désormais le pouvoir avec méfiance depuis que la Cour constitutionnelle a définitivement invalidé la candidature du secrétaire général du parti Antoine Gizenga. Beaucoup parlent d’un complot contre le « Grand-Bandundu) après que la candidature d’Adolphe Muzito, longtemps membre du Palu, ait également été rejetée.

C’est à 14 heures que j’arrive au siège du PALU situé le long du Boulevard Lumumba, à Matete. La ferveur remarquée il y a peine deux semaine est retombée, la pilule du rejet de la candidature de Gizenga a toujours du mal à passer. Parmi les militants présents, quelques-uns acceptent de me parler.

Patrick Ebengo (32 ans) :

« La candidature commune n'est pas mauvaise. Ce n'est pas aussi une obligation. La constitution ne stipule pas que nous devons nous aligner tous derrière un candidat unique. J’ai l’impression que ce sont les gens du Front commun pour le Congo qui poussent l'opposition à dégager une candidature commune. Il faut être prudent ».

Sylvain lumbu (35ans)

« Je pense que cette question de la candidature commune est mal posée. La vraie question demeure celle du pouvoir en place. C’est le même système qui est là depuis Laurent-Désiré Kabila. Le pouvoir veut vider l’opposition et à recruter les opposants. Je ne suis pas d'accord au sujet de cette candidature unique parce que ça ne marchera pas. Dans tous les cas, cela n'a jamais existé dans l'histoire de la RDC ».

PALU
Ndondo Robert, militant

Ndondo Robert (62 ans)

« Je suis en train de douter jusque-là parce que la procédure que la CENI à fait n'est pas bonne sur les candidatures qui ont été écartées. Tous les candidats doivent est repris sur la liste définitive ».

Hervé Kabwatila /JDC (IFASIC).

Vous pouvez suivre ces réactions et bien d'autres en audio ci-dessous.

Lire aussi: RDC : Au siège du MLC, les partisans de Bemba pas prêts à s'aligner derrière un autre candidat

Catégorie