L’Union européenne annonce 20 millions d’euros supplémentaires au Rwanda pour la poursuite du déploiement de ses troupes au Mozambique 
Vendredi 2 décembre 2022 - 12:48
Illustration
Paul Kagame, Président du Rwanda/Ph. Droits tiers

Le Conseil de l’Union européenne a annoncé jeudi avoir adopté cinq mesures d’appui au titre de la facilité européenne pour la paix (FEP). La Bosnie-Herzégovine, la Géorgie, le Liban, la Mauritanie et le Rwanda qui a déployé ses forces au Mozambique sont bénéficiaires de ces fonds. 

La FEP se définit comme un instrument extrabudgétaire qui a pour objectifs d'améliorer la capacité de l'Union Européenne à prévenir les conflits, à consolider la paix et à renforcer la sécurité internationale, en permettant le financement d'actions opérationnelles relevant de la politique étrangère et de sécurité commune (PESC) et ayant des implications militaires ou dans le domaine de la défense. Elle remplace et élargit les anciens instruments financiers existant dans ce domaine, à savoir le mécanisme Athena et la facilité de soutien à la paix pour l'Afrique.

Le pays de Paul Kagame va bénéficier au total de 20 millions d'euros comme soutien à la poursuite du déploiement de ses forces  dans la province de Cabo Delgado (Mozambique). Ce déploiement a débuté en juillet 2021 à la demande des autorités mozambicaines, en réponse à la lutte en cours contre le terrorisme.

« La mesure d'assistance adoptée aujourd'hui s'ajoute à l'assistance en cours de 89 millions d'euros pour les forces armées mozambicaines en collaboration avec la mission de formation de l'UE (EUTM) au Mozambique et de 15 millions d'euros pour la mission de la Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) au Mozambique (SAMIM) », explique le Conseil de l’Union européenne. 

Il précise que la mesure d'assistance permettra l'acquisition d'équipements collectifs et personnels, et couvrira les coûts liés au pont aérien stratégique nécessaire pour soutenir le déploiement rwandais à Cabo Delgado.

Pour le contexte, des jihadistes liés au groupe État islamique s'étaient emparés il y a deux ans de la ville portuaire de Mocimboa da Praia, dans la province pauvre mais riche en ressources naturelles de Cabo Delgado, en en faisant leur siège de facto et en coupant toutes les activités commerciales. En août 2021, les forces rwandaises ont aidé le Mozambique à reprendre le contrôle de la ville portuaire.

Les attaques par des groupes armés dans la province du Cabo Delgado, à majorité musulmane, ont fait au moins 4.422 morts depuis octobre 2017, selon l'ONG Acled qui collecte des données dans les zones de conflit. Les violences ont aussi provoqué la fuite d'environ un million de personnes.

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une