RDC : réunies à Kinshasa, des jeunes filles veulent faire entendre leur voix
Mercredi 30 novembre 2022 - 20:34
Photo/ Droits tiers
Photo/ Droits tiers

Le Forum des filles de la RDC, organisé par le Ministère du Genre, en partenariat avec le Ministère de la Jeunesse, le Ministère des Affaires Sociales et l'UNICEF a été lancé le 29 novembre à Kinshasa. Cet évènement offre sur trois jours, l’opportunité à 100 adolescentes et jeunes femmes âgées de 13 à 24 ans, de toute la RDC et de l’Afrique, d’être informées sur leurs droits et les enjeux qui leur tiennent à cœur mais aussi d’être inspirées et équipées pour atteindre leur plein potentiel en vue de leur autonomisation.   « Les filles débordent de talent et de créativité mais leurs rêves et leur potentiel sont souvent minés par la discrimination, la violence et l’inégalité des chances. L’UNICEF plaide pour que des actions innovantes soient mises en place pour autonomiser les filles et les inciter à devenir des actrices du changement », a relevé Marie-Pierre Poirier, Directrice Régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre.   A Gisèle Ndaya Luseba, Ministre du Genre, Famille et Enfant d’ajouter, « Le Forum des Filles de la RDC est une première dans le pays. L'objectif ultime est d’inspirer et outiller ces jeunes filles à parler de leurs besoins, intérêts et ambitions et revendiquer leurs droits au sein de leurs communautés respectives à travers le pays ».     Placé sous le slogan « Je suis ici pour être entendue », le Forum des Filles a l’ambition de permettre aux filles de bénéficier d'un espace sûr et d'un environnement favorable pour exprimer librement leurs idées sans jugement et pour développer la confiance en elles et en leurs capacités.   Première journée   La première journée du Forum a été marquée par la projection de Vaillante, une production originale de l’UNICEF qui met en lumière la question du mariage des enfants. Le film sera ensuite diffusé à la RTNC et sur le bouquet Canal. Avec le troisième plus grand nombre de jeunes filles mariées sur le continent africain, en RDC, le mariage des enfants est une réalité bien trop commune pour les filles. Cette initiative s'inscrit dans le cadre des 16 jours d'activisme contre les violences basées sur le genre qui se déroulent du 25 novembre au 10 décembre 2022.   En effet, selon la quatrième édition de l’enquête par grappes à indicateurs multiples (MICS 2018-2019), 29% des filles en RDC sont mariées ou en union avant l'âge de 18 ans, ce qui représente plus de 7 millions de filles. Parmi elles, 42% n'ont jamais reçu d’éducation et 46% n'ont fréquenté que l'école primaire. Une adolescente sur quatre a donné naissance à un enfant avant l'âge de 18 ans, ce qui représente l'un des pourcentages les plus élevés au monde. Aussi, au moins 10% des adolescentes ont subi des violences sexuelles. 56% des filles de 15 à 17 ans et 65% des filles de 18 à 19 ans ont été victimes de violences domestiques, une indication claire de la banalisation des violences basées sur le genre en RDC.     Une première plateforme mondiale des filles en gestation   Lors de la troisième journée du Forum, la plateforme U-Report Filles – une première dans le monde – sera lancée. La plateforme sociale U-Report développée par l’UNICEF et mise œuvre avec le Ministère de la Jeunesse, Nouvelle Citoyenneté et de la Cohésion Sociale permet aux jeunes de s’expriment à travers de courts sondage, obtenir des informations, rapporter des problèmes auxquels ils font face, proposer des solutions et prendre action pour un changement positif dans leur communauté, annonce UNICEF.   « U-Report Filles servira de tremplin pour inciter des millions d’adolescentes et jeunes femmes congolaises à faire entendre leur voix, à devenir des actrices du changement et leur offrira un cadre pour accéder aux compétences, connaissances et réseaux nécessaires », a souligné Yves Bunkulu Zola, Ministre de la Jeunesse, Nouvelle Citoyenneté et de la Cohésion Sociale.

Au cours de ce Forum, les discussions tourneront également autour de la mise en place de services sociaux adaptés aux besoins des jeunes dans les domaines de l'éducation, la protection de l'enfance, les soins de santé, l'eau, l'hygiène, l'assainissement et la protection sociale.   « L’une des attributions du Ministère des Affaires Sociales est de garantir le relèvement social des groupes vulnérables et des personnes nécessiteuses ainsi que leur accès aux services sociaux de base. En RDC, les jeunes filles doivent bénéficier d’une protection adéquate afin qu’elles jouissent pleinement de leurs droits », a précisé Modeste Mutinga Mutuishayi, Ministre des Affaires Sociales.   Les ambassadeurs nationaux de l’UNICEF, Lokua Kanza, Céline Banza et Didi-Stone sont présents à ce grand rassemblement pour porter haut la voix et les aspirations des jeunes filles congolaises.

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une