RDC- Élections : le parti politique Nouvel Elan d'Adolphe Muzito note que le calendrier publier par la CENI paraît irréalisable et n'inspire pas confiance
Dimanche 27 novembre 2022 - 20:55
Photo droits tiers
Photo droits tiers

Le Nouvel Elan, formation politique chère à l'ancien premier ministre Adolphe Muzito s'est exprimé sur des questions d'actualités de l'heure en République Démocratique du Congo. Évoquant la question relative au calendrier électoral rendu public par la commission électorale nationale indépendante, le parti d'Adolphe Muzito note ceci est irréalisable et que l'équipe de Dénis Kadima prépare la tricherie aux élections en complicité avec le l'exécutif central.

"Notre organisation politique informe l'opinion publique qu'en ce moment où toute la nation se mobilise pour combattre les occupants Rwandais et Ougandais qui se cachent derrière le M23, le calendrier électoral publier par Monsieur Denis Kadima et son équipe paraît irréalisable et ne nous inspire pas confiance. En effet, le bureau de la commission électorale nationale indépendante composé des délégués de l'union sacrée et du FCC est entrain de planifier une vaste tricherie en se répartissant de délégués dans les circonscriptions électorales de toutes les provinces de la République Démocratique du Congo. Celui-ci s'emploie en outre à organiser des tests de recrutement pour dissimuler ce mauvais dessein de tricherie avec la complicité du gouvernement central en vue d'organiser les opérations d'enrôlement" dit la déclaration lue dimanche 27 novembre 2022 par Albert Mukulubundu porte-parole du parti

Nouvel Élan considère que la situation politique, sociale et sécuritaire actuelle du pays est consécutive au non respect de la volonté populaire lors des dernières élections de décembre 2018. Pour pallier à cette situation, Nouvel Elan appelle les forces politiques et sociales à se joindre à lui pour barrer la route à toute tentative de fraude orchestrée par le régime de Félix Tshisekedi.

"À cause de la fraude électorale, les infiltrations continuent dans l'armée et les services de renseignement,  Nouvel Elan rappelle au peuple congolais que c'est à cause de la fraude électorale que la RDC a perdu provisoirement les localités de Bunagana, Rutshuru et Kiwanja, la même fraude électorale a conduit le pays au procès dit des 100 jours, au détournement des fonds destinés à contrer la covid19, au vol du RAM, à la corruption de députés nationaux et sénateurs avec les véhicules Palissade, c'est toujours à cause de la fraude que Kinshasa est inondée à chaque pluie et qu'il devient de plus en plus difficile de circuler dans cette ville à cause des multiples et permanents embouteillages, l'adhésion frauduleuse de la RDC à l'organisation des États de l'Afrique de l'Est sans passer par le parlement comme l'exige la constitution. Ainsi, les différents scandales financiers qui ont émaillé le mandat frauduleux de Monsieur Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo sont les conséquences de la fraude électorale de décembre 2018" a déploré la bouche autorisée du parti politique de l'ancien premier ministre Adolphe Muzito

Et de poursuivre :

"Le Nouvel Elan, fort de son implantation à travers toute l'étendue du territoire national invite les organisations politiques et de la société civile à se joindre à lui dans le comité de résistance à la fraude électorale. Les dits comités auront pour tâche, la sensibilisation par la formation des organisations politiques et celles de la société civile pour barrer la voie aux veilleites de tripotage lors des prochaines échéances électorales et de doter notre pays des institutions réellement légitimes et redevables au peuple congolais"

Abordant la situation sécuritaire, ce parti politique membre de la coalition lamuka réitère son opposition au déploiement de la force régionale (EAC) à l'Est de la RDC. Il a appelé la population à la vigilance tout en rappelant le plan proposé par Muzito pour gagner le Rwanda et l'Ouganda.

"En cette grande période de suspicions et d'occupation de quelques agglomérations de notre pays, le Nouvel Elan appelle le peuple congolais à rester vigilant et à se mobiliser comme un seul homme pour faire échec à cette énième agression rwando Ougandaise via le M23, Nous réitérons notre opposition au déploiement des troupes des pays de l'organisation des États de l'Afrique de l'Est au Nord-Kivu et en Ituri car cette organisation sous régionale regorge en son sein des États belicistes qui agressent, pillent et violent les populations congolaises que celle-ci n'a d'ailleurs jamais condamné. Le Nouvel Elan à travers son leader Adolphe Muzito a déjà fait 10 recommandations pour gagner la guerre contre le Rwanda et l'Ouganda" a-t-il conclu.

La Commission Électorale Nationale Indépendante a dévoilé le calendrier électoral en  vue de la tenue des élections générales en 2023 en République démocratique du Congo. D'après ce calendrier, le début de l'enrôlement dans la première aire opérationnelle est prévue pour le 24 décembre 2022.

En effet, d'après toujours ce calendrier, la présidentielle, les élections législatives nationales et provinciales, mais également des conseillers communaux sont prévues le 20 décembre 2023. La publication des résultats provisoires de l'élection présidentielle interviendra le 31 décembre, avant la proclamation des résultats définitifs, le 10 janvier, par la Cour constitutionnelle. La prestation de serment du nouveau président de la République est programmée pour le 20 janvier 2024.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une