Conflit Teke-Yaka : Godé Mpoyi recommande au service de sécurité de redoubler d'efforts et de stratégies pour éviter que Kinshasa soit touché
Vendredi 30 septembre 2022 - 22:41
Photo d'illustration
Service infographie ACTUALITE.CD

Au cours de l'ouverture de la session parlementaire de septembre à l'assemblée provinciale de Kinshasa ce vendredi 30 septembre, le président de l'Assemblée provinciale de Kinshasa, s'est dit préoccupé par dégradation de la situation sécuritaire dans l'espace du Grand Bandundu  plus précisément Kwamouth à cause du conflit communautaire opposant les Teke aux Yaka et craint la ramification du conflit à Kinshasa.

" Au moment où nous entamons cette session, les vieux démons séparatistes ont refait surface en attisant un conflit inter ethnique entre nos frères TEKE et YAKA, dans la province sœur est limitrophe de Mai-Ndombe occasionnant de lourdes pertes en vies humaines et de graves dégâts matériels.(...) J'en profite pour condamner avec la dernière énergie les actes barbares perpétrés par les tireurs des ficelles et artisans de ce conflit dans le territoire de Kwamouth dont les conséquences néfastes pourraient impacter sur la sécurité, le social et l'économie de la Ville de Kinshasa. À cet effet, je recommande au Gouverneur de la Ville de Kinshasa et à l'ensemble des Membres du Comité provincial de sécurité de rester vigilants, de redoubler d'efforts et de stratégies pour que ce conflit ne puisse s'étendre et/ou se ramifier également dans la Ville de Kinshasa", a dit Godé Mpoyi Kadima, dans son mot d'ouverture.

La situation sécuritaire et humanitaire dans les provinces du Kwilu et du Mai-Ndombe est toujours inquiétante.

Selon les autorités provinciales, plus de 35 000 personnes se sont déplacées depuis les provinces de Maï-Ndombe et Kwilu vers plusieurs localités des mêmes provinces, ainsi que vers les provinces voisines de Kwango et Kinshasa.

 Plus de 1 400 personnes ont également traversé le fleuve Congo pour trouver refuge en République du Congo, ces chiffres sont rapportés par le Coordonnateur humanitaire des Nations unies en République démocratique du Congo, Bruno Lemarquis qui appelle à la prise de mesures urgentes pour enrayer l’escalade de la violence et apporter une réponse humanitaire d’urgence dans les deux provinces.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une