RDC : des activistes de la société civile participent à un atelier sur « la localisation en lien avec la résolution 1325 »
Mardi 16 août 2022 - 11:55
Photo/droits tiers
Photo/droits tiers

Le cadre permanent de concertation de la femme congolaise (CAFCO) a ouvert ce 15 aout, à Kinshasa, un atelier sur la formation des formateurs à la localisation. Environ 30 personnes (hommes et femmes), venues des provinces du Nord,Sud-Kivu, de l'Ituri, du Tanganyika, du Kasaï ainsi que de Kinshasa, membres de la société civile, seront capables à l’issue de ces assises, d’influencer les décideurs clés pour assurer la mise en œuvre des plans d’actions locaux de la 1325.

« Nous voulons renforcer les capacités des parties prenantes à pouvoir mettre en œuvre les résolutions des Nations Unies et particulièrement la résolution 1325 qui aborde les thématiques de Paix et sécurité et implique les femmes à tous les niveaux. Dans ce projet, nous parlons de la localisation pour désigner le fait qu’au niveau des territoires, les communautés, les parties prenantes doivent comprendre et considérer la place et le rôle des femmes dans toutes les négociations de paix, et de manière générale, dans les affaires publiques » explique Evelyne Mbata, responsable du projet Localisation des résolutions Femmes, Paix et Sécurité (FPS) en RDC.

Elle a également précisé que le choix des participants à été fait sur base des zones encore en conflits et post conflits. Chaque personne aura pour charge de faire la restitution au niveau de sa structure de provenance. Et d’ajouter, « pendant ces deux jours, nous allons travailler sur l’évaluation du dernier atelier sur la localisation, qui a eu lieu il y a quelques années. On voudrait savoir, à quel niveau nous en sommes avec la participation des femmes dans les pourparlers de Paix en RDC, de quelles manières les autorités, au niveau des provinces, ont compris l’importance de la 1325 et comment elles sont prêtes à considérer l’implication des femmes ». 

Lire : https://actualite.cd/2022/07/08/rdc-rwanda-comment-faire-entendre-la-voix-des-femmes-dans-les-consultations-de-nairobi 

Au cours de la première journée, Marie Victoria Cabrera Balleza, Président directrice générale de GNWP (Global Network of Women Peacebuilders ) et Sahel Nlandu, Représentante de l'Ambassade du Canada en RDC, des partenaires de cette activité, ont encouragé les participants à échanger clairement sur les défis et obstacles à la participation des femmes congolaises au processus de Paix, mais aussi, de proposer des pistes pour faire avancer l'agenda Femmes Paix et sécurité (FPS) en République Démocratique du Congo. 

L'atelier se déroule en deux étapes, le premier jour à été réservé aux différents exposés, notamment celui de Annie Matundu, experte congolaise en matière de la résolution 1325 mais aussi des participants des provinces. Des travaux en groupes et mise en commun en plénière ont lieu le second jour. 

Lire : https://actualite.cd/2022/05/28/rdc-situation-au-nord-kivu-le-dialogue-avec-les-groupes-armes-na-pas-inclus-les-femmes

Prisca Lokale

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une