Grève des médecins en RDC : le Synamed sollicite l'implication du premier vice-président du Sénat pour le dénouement de la crise
Lundi 8 août 2022 - 21:11
Illustration
Photo d'illustration

Le professeur et Docteur John Senga Lwamba a conduit ce lundi 8 août 2022 une délégation de médecins réunis au sein du Syndicat National des Médecins (SYNAMED) auprès du premier vice-président du Sénat Eddy Mundela Kanku. Au menu des échanges, le pourquoi du maintien de la grève des médecins du secteur public qui se justifie selon le Dr John Senga par le fait que leurs revendications auprès du gouvernement n'ont pas encore trouvé gain de cause, et ce, malgré les multiples pistes de solutions proposées à l'exécutif national pour sortir de cette crise.

À travers cette rencontre, le Docteur John Senga, Secrétaire général du SYNAMED a fait savoir au numéro 2 du Sénat Eddy Mundela Kanku l'importance de leur démarche qui tend justement à obtenir son implication dans le dénouement de cette crise qui avec plusieurs conséquence auprès des congolais en manque d'une bonne prise en charge médicale suite à ce mouvement de grève. 

"Le mouvement de grève a commencé le 6 juillet mais c'était par un service minimum qui a été respecté dans tous les hôpitaux de la République pendant près de trois semaines mais depuis une semaine et demie nous sommes en phase de radicalisation c'est-à-dire hôpitaux sans médecins, il n'y a pas des médecins qui travaillent dans les hôpitaux, nous sommes dehors alors que la population doit être pris en charge dans les hôpitaux et c'est inquiétant de voir l'inconscience des membres du gouvernement qui ne savent pas évaluer la grandeur et la gravité de la chose parceque la population est abandonnée, c'est vrai que certaines familles peuvent aller dans les privés mais ce n'est pas toute la population qui peut aller se faire soigner chez les privés", a déclaré devant la presse le Docteur John Senga, SG du Synamed à l'issue de l'entretien.

En effet, le gouvernement étant l'émanation du parlement, le premier vice-président du Sénat Eddy Mundela Kanku a promis son implication à ses hôtes en vue du dénouement de cette crise.

"Nous voulons à travers l'élu trouver des solutions rapidement. Nous l'avons vu, il a été à notre écoute et il s'est engagé à parler avec l'exécutif central justement pour trouver des solutions. Il est élu du peuple et à l'écoute du peuple, nous sommes du peuple, nous sommes les peuples. C'est vrai que c'est l'exécutif qui doit appliquer les clauses de l'accord mais en tant qu'élu, il doit pouvoir nous aider à trouver des solutions parceque la population qui souffre, qui est abandonnée parceque ne sachant pas accéder aux hôpitaux, c'est la population qui l'a élu aussi, c'est pourquoi nous sommes venus le voir pour des solutions", a-t-il ajouté.

Pour rappel, cette organisation syndicale revendique notamment l'admission sous statut des 10.000 médecins, l’alignement de plus 6.000 médecins non bénéficiaires de la prime de risque des médecins au nombre desquels près 1.700 médecins qui devraient se retrouver dans le fichier Bibwa, mais qui ne sont toujours pas pris en compte dans l’alignement, ainsi que la prise en compte de l’indemnité de transport et de logement.

Des discussions entre le gouvernement et les différents bans syndicaux tenus récemment à Bibwa avaient abouti à un accord d'alignement de tous les 1674 médecins restants au 4e trimestre au même moment que 3000 infirmiers et 6000 professionnels de santé administratifs et autres catégories bien souvent marginalisées à l'instar des médecins vétérinaires. Absente de cette assise, le Synamed a rejeté ces conclusions maintenant sa position pour l’application de l’accord de Bibwa d’août 2021.

Lors de la 63e réunion du conseil des ministres tenue vendredi 29 juillet dernier, le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge avait demandé aux membres du gouvernement impliqués dans les accords de Bibwa avec le banc syndical du secteur de la santé à lui faire un rapport détaillé. D'après le compte rendu de la réunion, Jean-Michel Sama Lukonde, qui tient au non perturbation de ce secteur, justifie sa demande par les multiples préavis de grève lancés par le Syndicat national des médecins (Synamed).

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une