Nord-Kivu : la Force syndicale nationale menace de boycotter l’ENAFEP pour non-paiement des prestataires aux éditions antérieures
Lundi 4 juillet 2022 - 18:18
Les élèves au centre EP 3 Kasavubu en plein TENANEP
Illustration. Les élèves lors de la passation du TENANEP

À un jour du démarrage de l’Examen national de fin d'études primaires (ENAFEP 2022), la Force syndicale nationale (Fosynat), un syndicat des enseignants basé au Nord-Kivu, menace de “boycotter” ce processus et exige le paiement dans le délai des prestataires des éditions 2020 et 2021.

Selon Georges Bareberaho, vice-président  de la Fosynat, contacté par ACTUALITE.CD, cette situation qui perdure depuis  plus de deux ans doit trouver une solution.

« Nous exigeons qu'on paie d'abord les intervenants. Nous devons avoir cet argent, surtout au niveau des provinces, pour nous mettre au travail. Nous avons déjà été trompés deux ans durant. C'est une situation catastrophique », a-t-il déclaré.

Et d'ajouter :

« Nous connaissons le jeu de ping-pong entre le ministre des Finances, Alingeti et même le ministre de l'EPST. S'ils se sont accordés, pourquoi ils sont incapables de payer ne serait-ce que l'argent pour une année seulement ? Jusqu'à maintenant, on nous dit que nos comptes n'ont pas été crédités. Ce sont les mêmes scénarios. C'est leur jeu. Les enseignants n'ont rien et c'est inadmissible », a tonné Georges Bareberaho.

Ce syndicat suggère même au gouvernement de renvoyer de cette épreuve au mois d'août prochain en attendant de trouver les moyens financiers pour bien l'organiser.

Ce dimanche 03 juillet, Tony Mwaba Kazadi, ministre national de l'EPST, confirmait le lancement à partir de Kisangani de l’Enafep ce mardi 5 juillet étant donné selon lui que "le processus du paiement, y compris des arriérés des primes, des prestataires est relancé et suivi".

Le 20 juin dernier, le même ministre et l'Inspection Générale des Finances (IGF) annonçaient à la presse avoir pris toutes les dispositions pour que "la prime des prestataires soit payée dans les meilleurs délais pour les sessions de 2020, 2021 et 2022".

Initialement prévues pour le 22 et 23 juin dernier, les épreuves de l’ENAFEP ont été renvoyées au 5 et 6 juillet "suite aux contraintes liées au transport aérien", avait indiqué un communiqué du ministère de l'EPST.

Bruno NSAKA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une