Manifestations anti-Monusco à Mambasa : « c'est un problème de manipulation », tranche le gouverneur militaire de l’Ituri
Mercredi 18 mai 2022 - 12:50
Illustration
Photo d'illustration

Des jeunes du territoire de Mambasa (Ituri), des élèves y compris, ont manifesté dans les rues jeudi et vendredi de la semaine dernière pour exiger le départ du personnel de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO) arrivé dans la région.

Intervenant lors d'un briefing conjoint avec Patrick Muyaya, ministre de la communication et des médias, le lieutenant général Johnny Luboya Nkashama, gouverneur militaire de l'Ituri, dit considérer cette situation comme de la manipulation par des personnes de mauvaise intention.

Il a affirmé que depuis qu'il est à la tête de l'Ituri, il n'a jamais vu la Monusco donner des armes aux groupes armés actifs dans cette province de la République sous état de siège.

« Moi, je crois que c'est un problème de manipulation. Nous travaillons avec la Monusco, évidemment il y a des gens, certaines personnes qui ont des allégations mais il faudrait bien les prouver alors quand vous parlez à la paisible population, vous dites que voilà, nos amis, partenaires, la Monusco aide les groupes armés, cette paisible population qui est vraiment dans les milieux reculés peut y croire et avoir ces genres des réactions. Ça fait une année que moi, je suis en Ituri, je n'ai pas encore vu la Monusco donner des armes que ça soit aux ADF, aux Codeco ni à d'autres groupes armés », a-t-il fait savoir mercredi 17 mai 2022.

Toutefois, il dit comprendre la soif de la population qui attend des résultats concrets depuis maintenant 20 ans que la Monusco est en République Démocratique du Congo.

« Et donc peut-être que cela arrive parce que ça fait aussi plus de 20 ans qu'ils sont là. Je crois que c'est un problème des résultats, la population veut voir les résultats mais ces résultats là c'est un résultat d'une guerre qui a commencé depuis 20 ans, c'est un résultat qu'on veut nous imposer pour cet état de siège qui a commencé il y a une année », a ajouté Johnny Luboya Nkashama.

Complétant le gouverneur militaire, pour Patrick Muyaya, cette situation est causée par ce qu'on appelle des fake news, intoxications en relayant la mauvaise information.

« C'est pour ça justement monsieur le gouverneur qu'il y a un besoin d'être régulièrement en contact avec les médias, donner l'information officielle pour éviter que des spéculations ne deviennent des vérités, des paroles dites et je pense aussi sans vous paraphraser que c'est la complexité de la situation en Ituri. Dans le Nord-Kivu, on traite la menace des ADF, groupes armés qui y sont depuis autant d'années mais l'autre sens du conflit en Ituri, c'est ce conflit communautaire, il vous souviendra qu'en début des années 2000, il y a eu une opération Artémis et aujourd'hui c'est plus au moins la même chose que nous vivons et donc il est difficile pour des situations comme ça d'avoir des cibles bien identifiés, armés, avec des armes parce que parfois Ils opèrent à l'arme blanche le plus souvent lorsqu’ils attaquent, ils attaquent de cette manière donc toutes ces choses rendent la situation un peu plus complexe mais cela ne nous fait pas perdre la foi et la détermination que nous avons, que nous réglerons le problème d'une manière ou d'une autre », a rassuré Patrick Muyaya.

Lire aussi :

Ituri : des blessés signalés lors d’une manifestation anti-Monusco réprimée par les forces de l’ordre à Mambasa

RDC-Ituri: en dépit d’une situation sécuritaire précaire, les casques bleus se retirent de Mambasa après une manifestation des jeunes

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une