RDC - Appels d'offres de 16 blocs pétroliers : présentation et remise officielle des données techniques à Sama Lukonde
Dimanche 15 mai 2022 - 09:31
Hydrocarbures Appel d'offres
Ph. ACTUALITE.CD

Les données techniques des blocs pétroliers des bassins sédimentaires de la cuvette centrale, côtier ainsi que du Graben de Tanganyika sont désormais disponibles. Elles ont été présentées et remises samedi 14 mai au Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge et ensuite au ministre des hydrocarbures, Didier Budimbu. Ces données collectées par la société Geo Sygmod vont permettre de lancer de manière significative l'appel d'offre aux soumissionnaires en date du 28 au 29 juillet de l'année en cours.

D'après le ministre des hydrocarbures, il y a urgence pour l'exploration car à ce jour, le pays n'a exploité que 4,5% de son potentiel en Hydrocarbures.

« Dans le soucis de voir mon ministère contribuer à l'amélioration des recettes dans le budget de l'État conformément à la volonté du Président de la République, il y a lieu de compter sur ces appels d'offres car une fois à terme permettront d'attribuer les droits d'exploration, production aux soumissionnaires sélectionnés et ainsi l'État congolais pourrait en moyen terme encaisser des millions de dollars d'ici fin 2023 au titre des recettes et de bonus des signatures », a déclaré Didier Budimbu dans son mot de circonstance en présence de ses collègues du gouvernement, des parlementaires et autres personnalités.

Il a indiqué que les perspectives financières à long terme en tenant compte des ressources estimées de chaque bassin par des sociétés pétrolières et para pétrolières ayant effectuées des travaux préliminaires dont le taux de récupération d'huile en place fixé à 35% et dont le prix moyen du baril à 107 USD emmène aux estimations des retombées financières par bassin de la manière suivante :

« Pour le bassin du graben Tanganyika ressources estimées à 7,25 milliards de barils dont le réservoir constitué des roches qui sont des grès et sables se chiffrait à 292 milliards USD américains ; Pour le bassin côtier ressource estimée dans le réservoir composé des roches qui sont essentiellement des grès et sables à 130 millions de barils dans le bloc Ndunda estimé à 5 milliards USD, à 2 milliards de barils dans le bloc Nganzi estimé à 68 milliards USD, à 800 millions de barils dans le bloc Yema Matama Makanzi estimé à 30 millions USD ; Pour le bassin de la cuvette centrale ça c'est le top, ressource estimée à 6,4 milliards de barils dont le réservoir de roche composé des grès estimé à 254 milliards USD ».

Et de poursuivre :

« Ces perspectives et projections ci-haut chiffrées ne peuvent être consolidées que par une exploration devant aboutir à la découverte des gisements d'hydrocarbures économiquement rentables. En outre, le bloc pétrolier du graben Albertine et le bloc gazier du lac Kivu pourront permettre d'améliorer significativement les recettes du budget de l'État car nous savons tous qu'au niveau de l'Ouganda, ils ont déjà commencé l'exploration. Il y a urgence que nous puissions commencer ce travail-là ».

Il a indiqué que la procédure d'appel d'offres telle qu'annoncée par la loi, exige en termes des préalables, la constitution d'un package des données des blocs ouverts à l'exploration.

« Les données techniques pétrolières reçues à ce jour vont aider nos experts à constituer les dossiers géologiques de chaque bloc sélectionné. Au regard des enjeux, nous saisissons l'occasion de saluer la diligence avec laquelle la société Geo Sygmod s'est appliquée à collecter les données de manière à les mettre à la disposition du ministère des hydrocarbures dans le délai imparti en vue de l'aboutissement de la procédure d'appel d'offre. La communauté internationale et nationale ainsi que l'industrie du pétrole sont appelées à voir à travers l'aboutissement de cette étape la volonté du Chef de l'État ainsi que du Premier ministre à valoriser ses ressources d'hydrocarbures », a dit Didier Budimbu.

Pour sa part, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a salué le travail réalisé. Pour lui, c'est une étape franchie. Il espère que le lancement des appels d'offres prévus en juillet une fois abouti vont réellement contribuer à augmenter les recettes de l'État en vue du bien-être de la population.

L'attribution de nouveaux "droits d'hydrocarbures" d'après le compte rendu du gouvernement qui a adopté ce dossier, vise d'une part à "améliorer les recettes de l'Etat", d'autre part à "augmenter la production nationale qui doit quitter la zone modeste de 25.000 barils/jour. Elle intervient au moment où la République Démocratique du Congo fait face aux effets néfastes de la crise russo-ukrainienne caractérisée par la hausse des produits pétroliers et céréaliers.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une