Quinquennat de Tshisekedi: pour les deux ans qui restent, le député Georges Kazadi souhaite la matérialisation du programme des 145 territoires et la tenue des élections dans le délai constitutionnel
Mardi 25 janvier 2022 - 10:12
Félix Tshisekedi, président de la RDC
Félix Tshisekedi, président de la RDC

Le député national Georges Kazadi s'est exprimé au sujet du bilan de Félix Tshisekedi, trois ans après son investiture à la magistrature suprême. Dans une interview accordée à ACTUALITE.CD lundi 24 janvier 2022, l'élu de Kaniama dans la province du Haut-Lomami considère la première alternance démocratique comme un des grands faits marquants de l'histoire politique du Congo.

Quant au bilan de trois ans de gestion du pays, M. Kazadi ne parle pas de l'échec mais souhaite que Félix Tshisekedi matérialise le programme de développement à la base de 145 territoires du pays et organise les élections en 2023. 

"Je ne pense pas qu'il faut parler d'une manière globale de l'échec puisqu’il n'y a pas quelqu'un qui viendra demain et faire la magie directement pour transformer le pays le rendre comme les États Unis ou la France. Il faut reconnaître que le Président Joseph Kabila a fait 18 ans au pouvoir, il a échoué ou il a réussi ? C'est ma petite question. Au moins le président nous a remis sur le rail, il nous a donné le cycle électoral. Chacun a sa mission, Kabila a fait sa mission, le pays était divisé en 4 États, il a réuni la République Démocratique du Congo, nous avons fait les élections 3 fois et il a cédé le pouvoir et il y a eu remise et reprise maintenant le Président Félix Tshisekedi, il est là ce que nous lui demandons c'est de nous amener aux élections en 2023. Je suis parmi ceux qui lui avaient proposé le projet de développement à la base, qu'il fasse ne fût-ce que ça et qu'il organise les élections", a-t-il recommandé.

Les élections controversées de décembre 2018 ont consacré la passation du pouvoir entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi. Martin Fayulu, proclamé deuxième avant Ramazani Shadary, a toujours contesté l’élection de Tshisekedi. D’après lui, ce dernier a été proclamé Chef de l'État par la volonté de Joseph Kabila, avec qui il avait signé un accord de gestion. Accord qui a été rompu deux ans après que Félix Tshisekedi a pris le contrôle de tous les leviers du pouvoir, bousculant ainsi son allié Joseph Kabila à l'opposition.

Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une