Breaking news

Nord-Kivu : kidnappé deux jours plus tôt, un artiste musicien a été retrouvé mort à Goma 
Lundi 17 janvier 2022 - 12:17
Une vue du volcan Nyiragongo à partir de Goma
Une vue du volcan Nyiragongo à partir de Goma

L'artiste musicien Black’s Balume a été retrouvé mort dimanche 16 Janvier 2022  à Goma (Nord-Kivu). Son corps sans vie flottait sur les eaux du lac Kivu à Kituku, à l’ouest de la ville. Selon les sources locales, l’artiste a été kidnappé par des inconnus depuis vendredi dernier.

Selon le président des artistes musiciens du Nord-Kivu, Mackel Sambo, les artistes musiciens engagés font de plus en plus l'objet de menaces de la part des inconnus suite à leurs différentes prises de positions en ce qui concerne la marche du pays. Mackel Sambo appelle les autorités à diligenter une enquète en vue de retrouver les auteurs du meurtre de l'artiste Balume. 

“Nous avons perdu par assassinat notre collègue Black's Balume. Un énième assassinat après enlèvement. On l'a enlevé vendredi. Ses parents ont même lancé un avis de recherche. Ils ont informé tout le monde et malheureusement, hier [dimanche], on a retrouvé son corps flottant sur le lac Kivu. Ce que nous déplorons, ce n'est pas le premier assassinat. Nous sommes en train de perdre des artistes. Nous exigeons aux autorités, surtout qu'on est en état de siège, que les autorités militaires et policières puissent mener des enquêtes minutieuses pour nous trouver les auteurs, les commanditaires de cet assassinat”, a dit à ACTUALITE.CD le président des musiciens du Nord-Kivu. 

Il ajouté : “Nous constatons que nous sommes ciblés parce que parmi nous, il y a des artistes engagés, des musiciens qui dénoncent certaines histoires. Je ne sais pas si c'est pour ça qu'il a été tué mais nous sommes très en colère et nous exigeons qu'il y ait des enquêtes qui vont nous montrer clairement le mobile de son assassinat. À part ça, nous exigeons que des obsèques dignes lui soient organisées et que l'État prenne en charge toutes les dépenses qui seront engagées ».

Des cas d'insécurité sont de plus en plus enregistrés dans la ville de Goma (Nord-Kivu), en dépit de l’état de siège instauré depuis mai dernier 2021. Meurtres, vols nocturnes, kidnappings notamment, sont quotidiennement signalés. 

Jonathan Kombi, à Goma

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une