Breaking news

Hauts plateaux d’Uvira: violents affrontements entre miliciens depuis samedi dans plusieurs villages, les déplacés affluent à Mwenga
Lundi 17 janvier 2022 - 15:04
Illustration. Un militaire FARDC à Pinga/Ph ACTUALITE.CD

Depuis samedi dernier, des violents affrontements opposent la coalition umino-twigwaneho dirigée par le colonel déserteur Rukunda Makanika aux miliciens Mai-Mai dans plusieurs villages, du groupement de Kigoma, dans les hauts plateaux d’Uvira (Sud-Kivu). Ce lundi, les combats ont eu lieu dans le village de Kitoga.

Avant d’attaquer Kitoga, les hommes de Makanika ont incendié plusieurs maisons dans les villages Kifune, Bibangwa, Bijingi, Kahusi et Kigunda. Plusieurs sources qui confirment ces faits n’arrivent pas pour l’instant à avancer le bilan humain de ces combats. 

Contacté par ACTUALITE.CD, Basaza Kimanuka, chef de groupement de Kigoma indique que les rescapés de ces attaques ont fui vers les villages du territoire de  Mwenga.

"Samedi, dimanche et ce lundi, il y a des violents affrontements entre les Mai-Mai et les gumino qui se sont coalisés avec les imbonerakure en provenance du Burundi. Ils ont attaqué les populations dans les villages et incendié des maisons. Pour le moment, les combats sont signalés  à Kitoga où les Mai-Mai tentent de défendre les civils. Plusieurs morts sont enregistrés parmi les civils mais. C'est encore difficile de donner le chiffre", a-t-il renseigné.

L’armée confirme ces attaques et appelle la population et annonce un déploiement dans la zone afin de sécuriser les civils.

“Makanika, Twigwaneho et Android avec leurs alliés étrangers, s'attaquent à la population, ils ont attaqué le village de Kitoga, alors les Mai-Mai ont pris les armes pour les affronter. Comme armée, nous avons appris cette nouvelle comme tant d'autres. Kitoga est une localité qui s'éloigne de grands centres. Nous nous préparons à nous rendre dans le milieu afin de sécuriser la population. Il y a eu des morts parmi les civils dont le nombre n'est pas encore connu et aussi des villages incendiés'', a dit le major Dieudonné Kasereka, porte-parole de l’opération sokola 2 au Sud-Kivu.

Depuis le mois de décembre 2021, les organisations de la société civile dans la ville d'Uvira ont alerté sur la traversée de plusieurs hommes armés via la plaine de Ruzizi pour rejoindre les groupes armés dans les hauts plateaux.

Lire ici: Des militaires burundais signalés dans l'Est de la RD Congo

            Présence ou pas de l’armée burundaise sur le sol congolais: silence radio à Kinshasa [Décryptage express]

Lubunga Lavoix, à Baraka

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une