Breaking news

Expédition punitive au domicile de Kabund: “la Garde Républicaine a dit que c’est nous qui bouffons l’argent du pays” [Témoignage]
Vendredi 14 janvier 2022 - 17:56
La parcelle de Jean Marc Kabund au quartier Kingabwa
La parcelle de Jean Marc Kabund au quartier Kingabwa

Plusieurs militants de l’UDPS ont pris d’assaut ce vendredi 14 janvier, la résidence de Jean Marc Kabund, président intérimaire du parti au pouvoir afin de demander à ce dernier de renoncer à l’annonce de démission de son poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale. Dans la foulée, ACTUALITE.CD a interrogé un témoin proche de Kabund sur ce qui s’est réellement passé le jour de l’expédition punitive de la puissante Garde Républicaine.

“J’étais dans la résidence quand brusquement les éléments de la Garde république ont fait irruption et ont commencé à arrêter toute personne. Ils nous ont conduits à l’extérieur où il y avait d’autres personnes déjà appréhendés et jetés dans leur camion qui attendait toutes les personnes qu’ils trouveraient à l’intérieur. Ils nous ont dépouillés de tout ce que nous avions; téléphones et argent. Ils ont dit que c'est nous les proches du premier vice-président de l’Assemblée nationale, c’est nous qui bouffons l’argent de la République et puis nous les menaçons en cours de route”, témoigne le proche de Kabund.

L’ordre d’envoyer l’unité de la garde présidentielle est venu de la “hiérarchie”.

“C’est ainsi qu’ils ont été envoyés par la haute hiérarchie à la Présidence pour récupérer tout militaire et policier qui sera trouvé en la résidence, mais malheureusement ils ont ramassé tout le monde, civil, militaire, enfant, il y a des petits frères qui ont été blessés et d’autres ont risqué la mort. Ils nous ont amenés jusqu’à l’auditorat militaire général où ils nous ont jetés au cachot. Nous y avons passé toute la journée. Nous avons été libérés à 18h00  (Jeudi)”, a-t-il ajouté.

La Garde Républicaine est une unité chargée de la sécurité du Président de la République, de sa famille et des sites présidentiels.

Contexte

La décision prise par Kabund est la conséquence de l’expédition punitive menée la soirée de mercredi dernier par la Garde Républicaine (GR) en sa résidence de Limete, au quartier Kingabwa. Ce, à la suite des altercations qui ont opposé les policiers commis à sa protection et un militaire de la GR. Ce dernier a été humilié, désarmé par la garde de Kabund. Pour cause, le militaire de la GR se trouvait dans un véhicule qui roulait à contresens. La vidéo largement partagée sur la toile montrait un échange virulent entre le militaire GR et les policiers de la Jean Marc Kabund, président a.i de l’UDPS. Le militaire a été désarmé et embarqué jusqu’à l’auditorat. C’est ainsi que l’unité de la puissante Garde Républicaine est descendue au domicile de Kabund où plusieurs biens ont été cassés et chamboulés. Les policiers retrouvés à la résidence ont été tabassés et emmenés au cachot. Cette situation est à l’origine de l’annonce de cette démission très médiatisée.

Ivan Kasongo

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une