Breaking news

Ituri : les importateurs pétroliers menacent de fermer leurs stations services à cause d'une taxe "illégale" de 175 000 USD
Jeudi 21 octobre 2021 - 07:43
Ph/actualite.cd

Les importateurs des produits pétroliers en Ituri protestent contre une taxe estimée à 175 milles dollars américains par importateur. C'est ce que révèle le contenu d'une lettre conjointe, signée en date du 19 Octobre 2021 par Daniel Mugisa président provincial des importateurs des produits pétroliers et Arsène Lombu, président intérimaire du conseil provincial de la FEC Ituri, adressée au ministre national des hydrocarbures après leur réunion tenue le lundi 18 octobre dertnier.

Ces importateurs de carburant et ses substituants demandent au ministre l'annulation pure et simple de sa décision pour éviter le désagrément dans ce secteur en Ituri et que la FEC Ituri aussi, les soutienne dans cette démarche qui vise à ramener les pétroliers dans leurs droits.

"Aucun de nos membres frappés par les notes de débit et de perception que nous constatons n’a conclu le contrat de fourniture des produits pétroliers avec l’État congolais parce qu’il ne remplisse pas les conditions pour être fournisseur professionnel. À leur qualité des importateurs ou distributeurs des produits pétroliers, ils sont régis par les arrêtés portant réglementation de l’activité de l’importation et commercialisation ainsi que du transport-stockage des produits pétroliers qu’ils respectent régulièrement et ne peuvent en aucun cas être soumis aux obligations d’un fournisseur en matière non fiscale. D’où cette taxe est erronée pour nous importateurs vu qu’elle concerne les fournisseurs que nous ne sommes pas", renseigne le contenu de cette lettre.

Et d'ajouter que : 

"Nos membres étant des importateurs et distributeurs des produits pétroliers bien identifiés par la division provinciale des hydrocarbures et la division provinciale de l’économie nationale à ces qualités et non fournisseurs, la FEC dont font partis les pétroliers vous souhaiterait gré, excellence Monsieur le ministre de bien vouloir annuler purement et simplement cette perception erronée afin de prévenir tout désagrément".

Signalons qu'en cette période de l'état de siège, cette mesure pourrait avoir des conséquences car toutes les stations-service de tous les 5 territoires de l’Ituri, et celles de Bunia ne pourront pas fonctionner pour une durée de 2 semaines fermes.

Freddy Upar, à Bunia

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une