RDC-CENI : "il ne faudrait pas que lors des prochaines élections, d'autres provinces soient à nouveau écartées"(société civile)
Mardi 19 octobre 2021 - 05:33
Photo/ droits tiers
Photo/ droits tiers

L’Assemblée nationale a procédé à la validation des 12 nouveaux animateurs de la Commission électorale nationale indépendante au cours d'une plénière le week-end dernier. Contactées par la rédaction Femme, des actrices de la société civile de quatre provinces ont donné leurs recommandations pour l'avenir de cette institution.

"Je tiens à féliciter les nouveaux animateurs pour la validation de leurs candidatures par l’Assemblée Nationale," dit Brigitte Batapoa, présidente du Conseil d’administration du Collectif des femmes pour le développement intégral et la Consolidation de la paix (COFEDIP) basée à Beni.

Entre pression et processus régulier

Malgré les contestations contre leurs candidatures, Denis Kadima a été retenu Président et Joséphine Ngalula membre pour la part des organisations feminines. Si pour Léonnie Kandolo, il était plus que temps pour confirmer les noms de ceux qui doivent prendre les commandes de la CENI, Nadine Nseka pense surtout que le processus de désignation des membres à été respecté.

"Nous perdons du temps, nous en avons déjà perdu assez pour des élections qui doivent avoir lieu en 2023. Pour Denis Kadima, je crois que même l'abbé N'shole a reconnu qu'il était le candidat le plus compétent. Les confessions religieuses ayant respecté leur charte 'aller à une élection en cas de manque de consensus'. On peut donc dire que Denis Kadima a été élu à 6 voix contre 8. Concernant Madame Joséphine Ngalula, je pense aussi qu'elle a été auditionnée au niveau de la commission paritaire et sa candidature à été acceptée. On ne pourra pas argumenter sur ce qui se dit dans les couloirs," explique Léonnie Kandolo, basée à Kinshasa.

A Nadine Nseka de renchérir, " l'enterinnement de Denis Kadima à été précédé par un processus régulier. Les confessions religieuses ont travaillé pour doter la CENI d'un nouveau président. La démocratie à été effective parce que 6 des 8 confessions se sont accordées sur son profil. En ce qui concerne la représentation des femmes également, nous félicitons celles qui ont été retenues, " explique Mme Nseka, membre du Cafco Kongo-Central

Des élections crédibles et transparentes, pour "toutes les provinces de la RDC"

En attendant l'investiture des nouveaux animateurs, les membres de la société civile  ont formulé quelques recommandations.

"Nous voulons que la nouvelle équipe dirigeante de la CENI face preuve d'une bonne conscience, d'une bonne moralité et un bon travail pour nous offrir des élections crédibles en 2023. Nous espérons qu'ils vont permettre aux populations de toutes les provinces d'élire les dirigeants et qu'ils vont éviter une nouvelle balkanisation comme cela à été constaté en 2018 dans les territoires de Beni, Butembo et Yumbi. Il ne faudrait pas que certaines provinces soient écartées," souligne Brigitte Batapoa.

"En termes des préalables, 2023 est pour bientôt. Il faudra accélérer le processus de recensement de la population pour avoir les chiffres exacts. Nous voulons qu'une bonne organisation précède les élections de 2023. Il faut déjà un calendrier qui fixe le chronogramme des activités," conseille Léonnie Kandolo.

Pour sa part, Julien Ochano depuis le Kasaï, estime que le manque de consensus est inhérent aux relations humaines. Cependant, il faudra privilégier la cohésion et l'excellence dans l'exécution des tâches. "Si le Chef de l'État parvient à signer l'ordonnance de leur investiture, je pense qu'il faudra rechercher la cohésion, faire en sorte que les autres groupes lésés ne retrouvent pas en eux des signaux de corruption, de tricherie, d'exclusion, de dictature," a suggéré ce membre du Réseau des femmes pour le développement du Kasaï (RFDK)

D'après le rapport, voici comment est composée la nouvelle équipe de la commission électorale nationale indépendante.

• Président : Kadima Kazadi Denis ( Société Civile);

• Ilanga Lembow Bienvenu : Premier Vice-président ( Majorité);

• Madame Nseya Mulela Patricia : Rapporteur ( Majorité);

• Muhindo Mulemberi Vahumawa Paul : Rapporteur Adjoint ( Majorité);

• Birembano Balume Sylvie : Questeur Adjoint ( Majorité)

• Lupemba Mpanga Ndolo : Membre de la plénière ( Majorité);

• Boko Matondo Fabien : Membre ( Majorité);

• Ditu Monizi Blaise : Membre ( Opposition);

• Bimwala Mampuya Roger : Membre ( Société Civile);

• Ngalula Joséphine Membre ( Société Civile);

• Bisambu Mpangote Gérard : Membre ( Société Civile);

• Omokoko Asamato Adine D'or : Membre ( Société Civile).

Prisca Lokale 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une