Breaking news

Tentative de détournement au ministère des sports : chronologie des faits !
Lundi 27 septembre 2021 - 16:18
Ministère des sports et loisirs.
Ministère des sports et loisirs.

La tentative de détournement de près d’un million USD déjouée au ministère des sports et loisirs par l'Inspection Générale des Finances (IGF) continue de défrayer la chronique. Voici l’essentiel à retenir dans cette affaire à grand bruit selon la chronologie des faits.

En date du 10 août 2021, une facture pro forma portant le logo de la FECOFA à côté de l’entête de la Fondation pour le Développement du Football Africain (FDFA), initiatrice du Tournoi de Football du Congo (TIFOCO), et signée uniquement par le secrétaire général de la FDFA est établie. Elle sera réceptionnée au cabinet du ministère des sports et loisirs le 12 août 2021. Sur ce document, il est libellé toutes les dépenses à prendre en charge par le gouvernement pour l’organisation de la 2ème édition du TIFOCO projetée du 30 septembre au 4 octobre à Kinshasa. Cette somme à hauteur de 350 000 USD est à décaisser au plus tard le 17 août et à loger dans le numéro de compte de la FECOFA repris sur la facture.

Le 13 août, soit un jour après la réception de la facture, le ministre des sports Serge Chembo Nkonde demande la mise à disposition de fonds à son collègue du Budget. Dans sa correspondance, M. Chembo lie même ce tournoi aux qualificatifs du mondial 2022, ce qui n’est pas le cas. Le 14 août, il fera encore une autre demande, cette fois-ci de la somme de 480 800 Euros pour l’acquisition de football stadium screen LED et du groupe électrogène du stade des Martyrs.

Le 20 septembre, l’IGF saisit la FECOFA pour lui fournir des justificatifs de l’utilisation des fonds mis à sa disposition entre les mois d’août et septembre 2021. La réponse de la FECOFA arrivera deux jours plus tard est elle est directe. La FECOFA a reçu trois fonds : le premier de l’ordre de 936 212 USD servant pour l’organisation des première et deuxième journées des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. Les justificatifs ont été fournis en annexe de la lettre de la FECOFA. « Pour les deux derniers montants (350 000 USD et 480 800 Euros), étant donné qu’il y a aucun soubassement émanant de la FECOFA, nécessitant leur décaissement, ceux-ci sont jusqu’à ce jour dans notre compte », répond l’organe technique du football congolais à l’IGF.

Le 23 septembre l’IGF prend acte. Dans ce courrier adressé à la FECOFA, Jules Alingete Key précise que ces mises à dispositions des fonds au profit de la FECOFA intervenues sur demande du ministère des sports et loisirs ne relèvent pas de la compétence de l’organe faîtier du football congolais.

« Raison pour laquelle je vous demande de ne procéder à aucune affectation de quelque nature que ce soit sur ces fonds en attendant que des modalités pratiques vous soient communiquées pour le reversement de ces paiements en devises étrangères en faveur do Compte Général du Trésor », écrit Jules Alingete Key à la FECOFA.

Quelques heures après l’IGF fait un communiqué où il confirme avoir « intercepté dans les comptes bancaires de la FECOFA, des fonds publics (480.000 euros et 350.000 USD, soit près d'un million USD) qui y ont été frauduleusement logés par le Ministère des sports et loisirs, manifestement à des fins autres que celles d'intérêt général».

Dans une mise au point du cabinet de Serge Chembo Nkonde, son conseiller judirique va qualifier la démarche de l'IGF « d’une mauvaise interprétation et d'une désinformation afin de décrédibiliser le ministère des sports et loisirs ».

Ce dernier insiste que « la mise à disposition des Fonds de l'Etat à la Fecofa par le ministère dont il est question, est conforme au partenariat de cette dernière avec la Fondation pour le Développement du Football Africain (FDFA). Et les documents versés au ministère des Sports et Loisirs dans ce dossier en témoignent ». Sans toutefois fournir le soubassement pour le décaissement de 480 800 Euros.

Selon nos sources au sein de la FECOFA, aucun document pécuniaire émanant d’elle n’avait été envoyé au ministère des sports.  : « La FECOFA ne s’est limitée qu’aux invitations aux fédérations conviées à ce tournoi dont le Congo, le Ghana, le Nigeria, la Sierra Leonne et la Côte d'Ivoire » disent-elle et d’enchaîner : « Est-ce normal ? Où est la responsabilité de la FECOFA ? L’entête et le sceau c’est la FECOFA ? Posez la question à celui qui a donné la facture ».

Rétorquant au communiqué de l’IGF le même jour, Serge Chembo Nkonde, l’a qualifié de tentative de nuire de la part de Jules Alingete, qui se distingue, selon ses propos, par « ses zèles habituels et qui se livre maintenant aux propos diffamatoires envers tous les mandataires du gouvernement. De ce fait, il a invité M. Alingete à « s’abstenir de tout comportement populiste ».

La suite de ce dossier est à suivre.

Fonseca MANSIANGA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une