RDC-Nyiragongo : à Goma, Moïse Katumbi plaide pour l'amélioration des conditions de vie des populations sinistrées
Lundi 27 septembre 2021 - 18:10
Les sinistrés de Nyiragongo à l'EP Kahembe/Ph. ACTUALITE.CD

Moïse Katumbi, président de Ensemble pour la République est arrivé ce lundi à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu. Il a inscrit sa visite dans le cadre de compassion aux populations victimes des affres du volcan Nyiragongo du 22 mai dernier. Ces sinistrés sont toujours dans des conditions infra humaines en dépit de nombreuses mobilisations observées afin de les assister.

« Je suis venu voir les sinistrés de Goma, je suis venu compatir avec cette population de Goma. Je ne pouvais pas rester tranquille à Lubumbashi parce que je porte Goma dans mon cœur. Je suis venu voir la situation de nos frères, le social de la population, c'est ça qui est le plus important. Nous avions donné notre petite participation concernant l'action de solidarité, avec nos frères du Katanga, il y a eu une contribution de plus ou moins 300 000 USD que nous avions donné, aujourd'hui nous avons amené des vivres », a dit Moïse Katumbi.

Aussi, a-t-il saisi de l'occasion pour appeler le gouvernement congolais à améliorer les conditions des populations touchées par l'éruption volcanique.

« On ne va pas laisser la tâche seulement au gouvernement, je demanderai à tous les opérateurs économiques congolais, tous les congolais de bonne foi vivant dans la diaspora de penser à Goma. Ce que j'ai vu, j'ai eu des larmes, je me suis mis à la place de cette jeune maman avec 4 enfants dans une petite maison qui ne fait même pas 10 mètres carrés. Le gouvernement doit fournir beaucoup d'efforts, nous sommes dans l'union sacrée et je vais écrire au Premier ministre. Je crois qu'il y a moyen de faire quelque chose, on peut améliorer ça », a ajouté Moïse Katumbi.

Plusieurs centaines des victimes de l’éruption du volcan Nyiragongo du 22 mai 2021, dont des maisons ont été ravagées par les laves restent cantonnés au site de l'EP Kayembe dans le territoire de Nyiragongo, en attendant leur installation dans des abris déjà aménagés par le gouvernement à Kibati, 17 km au nord de Goma. D’autres dizaines étaient restées à Kamuronza dans le territoire de Masisi, où ils vivent dans la précarité, également en attente de leur installation dans des abris aménagés par le gouvernement, à travers le génie militaire des FARDC, à Kibati.

L’éruption du samedi 22 mai 2021 a fait au moins 31 morts. Certains habitants sont morts par asphyxie en voulant traverser la lave qui a coupé la route nationale numéro 2 à Kilima Nyoka dans le territoire de Nyiragongo, d’autres par accident de circulation sur leur chemin de fuite.

José Mukendi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une