Breaking news

RDC : l'état de siège ne sera levé au Nord-Kivu et en Ituri que quand les circonstances qui l'ont motivé disparaîtront (Félix Tshisekedi)
Mardi 21 septembre 2021 - 19:29
Illustration
Les militaires FARDC en patrouille/Ph. ACTUALITE.CD

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, estime que l'état de siège en cours dans les provinces du Nord-Kivu et de l'Ituri ne sera levé que « lorsque les circonstances qui l'ont motivé disparaîtront ».

Dans son discours, ce mardi 21 septembre 2021 à la 76e Assemblée générale de l'ONU à New-York (USA), M. Tshisekedi a rappelé que cette mesure exceptionnelle a été prise pour mettre fin à l'insécurité due à l'activisme des groupes armés nationaux et internationaux dans la partie est de la RDC.

« En vertu de ce régime Constitutionnel d'exception, les forces armées de la RDC assument la totalité de la responsabilité de la gestion administrative et sécuritaire des provinces concernées en même qu'elles mènent des opérations militaires (…) C'est pour cette raison que le Gouvernement de la République démocratique du Congo maintient et amplifie la pression sur les groupes armés et leurs complices que l'État de siège ne sera levé que lorsque le circonstances qui l'ont motivé disparaîtront », a expliqué le Président Félix Tshisekedi.

Lire aussi : RDC : à l’ONU, Félix Tshisekedi se plaint de l’activisme des terroristes « sous couvert des FDLR et ADF» dans l’est du pays

Le Président Félix Tshisekedi a dressé un bilan largement positif des activités militaires de l'armée congolaise dans le cadre de l'état de siège. Il s'agit notamment, selon lui, de plusieurs miliciens tués, des réseaux des trafics démantelés.

« Grâce à l'état de siège, des avancées importantes ont été enregistrées notamment la neutralisation de plusieurs centaines des miliciens, les réductions des nombreux éléments de ces groupes armés, la récupération d'armes et des munitions par les forces armées de la République, le démantèlement de plusieurs réseaux de trafics illicites d'armes et munitions, des minerais, et de ravitaillement des groupes armés dans divers produits, la récupération des nombreuses localités de l'Est du pays qui étaient jadis coupées par des rebelles, la libération de nombreux otages autrefois détenus par les groupes armés dont les ADF, la réouverture de certains axes routiers importants qui était jadis sous le contrôle des forces négatives et la réduction sensible des incursions contre la population civiles », a-t-il vanté.

Appel au soutien international

Par la même occasion, Félix Tshisekedi a lancé un appel pathétique à la communauté internationale, aux dirigeants et à la population pour soutenir l'état de siège afin de finir avec l'insécurité dans l'est de la RDC.

« Ce résultat constitue une opportunité à capitaliser en nous mobilisant tous, communauté internationale, dirigeants et peuple congolais afin d'en finir une fois pour toute avec le cycle infernal de la violence imposé par les forces négatives qui occupent le  nord-est de la République démocratique du Congo et de consolider la paix , la sécurité et la stabilité dans la région des Grands lacs", a-t-il déclaré.

Entré en vigueur depuis le 6 mai dernier pour une durée de 15 jours , l'état de siège en Ituri et au Nord-Kivu a été renouvelé pour la 8ème fois le 18 septembre en cours. Mais sur le terrain, les résultats ne sont pas satisfaisants, ce que dénoncent plusieurs observateurs dont des députés.

Auguy Mudiayi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une