Breaking news

UNIKIN : la police affirme avoir libéré “sans condition” 31 étudiants interpellés 
Mardi 27 juillet 2021 - 06:56
Manifestation des étudiants de l'UNIKIN pour dénoncer le meurtre de leur collègue/Ph. ACTUALITE.CD

Le commissariat provincial de la police de Kinshasa annonce la libération “sans condition” de 31 étudiants de l'Université de Kinshasa (UNIKIN) interpellés lors des manifestations du lundi 26 juillet 2021 à la suite du meurtre de l'un des leurs par un élément de la Police.

Au moins 5 personnes ont été blessées, un véhicule et un bureau de la police ont été incendiés, selon la police.

"5 blessés dont un officier supérieur de la police, 31 étudiants interpellés, 13 personnes infiltrées venant du quartier Mbanza Lemba arrêtées avec 2 machettes, 1 véhicule appelé communément ketch incendié, le sous-commissariat de police Mont Habor vandalisé puis incendié", annonce le commissariat provincial de la police.

Et d'ajouter : "Les 31 étudiants interpellés ont tous été libérés sans condition".

Par ailleurs, la police dit comprendre la colère des étudiants. Elle appelle au calme et réaffirme sa détermination à appréhender le policier meurtrier toujours en cavale.

Contexte

Pour le contexte, le jeune homme a été tué par balle samedi par un policier suite à une embrouille née de l’intervention disproportionnée de la Police pour non port de masque et frais d’autorisation de tournage d’une vidéo dans le cadre d’un travail pratique.

Le comité de gestion de l’Unikin s’est réuni et a condamné cet acte. Il appelle au calme tous les membres de la communauté estudiantine et familiale.

Le présumé auteur du tir est toujours en cavale. La police a annoncé des enquêtes.

Auguy Mudiayi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une