Tshopo/Covid-19 : la Police se déploie sur terrain pour faire respecter les mesures de lutte contre la 3ème vague à Kisangani
Kisangani

Le Commissaire provincial de la Police de la Tshopo, Patrick Sabiti Abdallah, a annoncé ce mercredi 21 juillet que les éléments de la Police seront déployés sur l’ensemble de la ville de la ville de Kisangani, chef-lieu de la province, afin de faire respecter les mesures relatives à la lutte contre la troisième vague de coronavirus. Ces mesures ont été dévoilées dans un arrêté du gouverneur de la province en date du 1er juillet 2021.  

Des policiers seront déployés pour « faire respecter le couvre-feu sur toute l’étendue de la Ville de Kisangani et ses environs de 22 heures à 04 heures du matin ; Interdire tout rassemblement de plus de 20 personnes sur les lieux publics ; interpeller les tenanciers des discothèques et boîtes de nuit qui vont les ouvrir avant la durée de l’échéance prévue pour 15 jours ; interdire les veillées mortuaires dans les salles et domiciles, les dépouilles mortelles seront conduites directement de la morgue au lieu de l’inhumation en nombre restreint d’accompagnateurs ; interpeller toute personne qui ne porte pas des masques sur les lieux publics », dit le commissaire divisionnaire adjoint Patrick Sabiti Abdallah.

Des amendes seront infligées aux récalcitrants. 

« Pour défaut de port de masque dans le milieu public est de 5.000Fc ; restaurant dépassant 50% de capacité d’accueil 100.000Fc à 500.000Fc ; ouverture de boîte de nuit 10.000Fc pour le client et 500.000Fc pour le propriétaire ; organisation de deuil et veillées mortuaires 500.000Fc, si ces derniers sont organisés dans une salle ou un funérarium, celui-ci sera fermé pour une durée de 15 jours et le propriétaire sera puni d’une amende allant de 500.000Fc à 1.000.000 Fc à charge de l’organisateur de la manifestation et le propriétaire du lieu de l’organisation sera puni d’une amende de 500.000Fc à 1.000.000 Fc ; pour les églises, une amende de 200.000Fc à 500.000Fc et celles-ci sera fermée pour une durée de 15 jours ; le transport public dépassant 50% de capacité d’accueil avec passager debout 100.000Fc ; taxi moto avec plus d’un passager 10.000Fc », lit-on dans le communiqué de la Police.

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 46.866 cas confirmés, dont 46.865 et 1 cas probable. Au total, il y a eu 1.020 décès et 29.332 personnes guéries. Pour la seule province de la Tshopo, 601 cas ont été enregistrés. 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une