Grève des médecins à Kinshasa: seuls deux hôpitaux publics peuvent recevoir les cas d’urgence
ACTUALITE.CD

Tous les malades qui se présentaient mardi à l’Hôpital Général de Kinshasa étaient éconduits. Dès l’entrée du complexe hospitalier, ils étaient priés de rebrousser chemin. Le plus grand hôpital public de la capitale n’était pas sur la liste des exceptions admises par les syndicats pour accepter le service minimum lié aux urgences. La grève est totale et radicale. Cependant, deux hôpitaux par jour sont désignés pour répondre à la pression des urgences pour la journée de mardi, c’était le tour de l’Hôpital de Kinkole et celui de Ngaliema.

« Dans la radicalisation de la grève, il y a des hôpitaux qui ont été choisis pour recevoir les urgences. Aujourd’hui, l’hôpital général ne reçoit pas. Les hôpitaux concernés sont l’hôpital de Kinkole et celui de Ngaliema », a dit à ACTUALITE.CD Dr Kati Ngoboka, secrétaire sectionnaire principal du SYNAMED à l’hôpital Général de Kinshasa. 

Des instructions claires ont été données aux gardiens.

« Nous étions obligés de dire à nos frères qui sont à la porte que dès que les malades arrivent, il faut qu’ils soient dirigés vers Kinkole et Ngaliema ».

Lire aussi:Grève des médecins: des heures d’échange avec le Premier ministre pour trouver un compromis 

Les syndicalistes ont été reçus mardi par le Premier ministre. Des assurances leur ont été données. Ils doivent restituer à leurs collègues avant de décider de la levée ou pas de la grève.

Vous pouvez écouter Dr Ngoboka ici. 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une