Lundi 1 mars 2021 - 17:49

Breaking news

Procès Rossy Mukendi : discussion autour de la réouverture des débats, l'affaire renvoyée au 8 mars 2021
Visuel service infographie/ACTUALITE.CD

Le procès sur l'assassinat de Rossy Mukendi a été examiné ce lundi 1er mars 2021 au Tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Matete. L'audience du jour a tourné autour de la réouverture des débats et la lecture des feuilles d'audiences antérieures.

C’est ce qu’a expliqué à ACTUALITE.CD, Maître Claude Kanyekete, Avocat de la partie civile, qui annonce également que l’affaire est renvoyée au 8 mars prochain.

" La partie prévenu est revenue sur la question de prestation des serments des juges assesseurs et le ministère public a donné son avis contrairement à la défense. Et le juge a confirmé la décision que le tribunal avait prise le mercredi passé. Donc on a poursuivi l'instance. Et comme c'est un dossier  qui revient et qu'il y a changement de composition, il faut qu'il y ait réouverture des débats. On entend par là, la lecture des procès-verbaux des audiences précédentes. On avait commencé et à un moment donné, et le tribunal, et le ministère public, ainsi que toutes les parties étaient vraiment peinées de la manière dont la greffière lisait les procès-verbaux. On a suspendu pour changer. Cette fois-là c'était un monsieur et à son tour aussi c'était pareil. Alors nous les Conseils des parties civiles, nous avons sollicité du tribunal qu'on puisse renvoyer l'affaire de sorte que le greffe puisse bien préparer les proces-verbaux des audiences antérieures (...) Le ministère public a donné son avis, se ralliant à notre point de vue ", dit-il.

Et d'ajouter :

" La partie prévenue voulant qu'on puisse lire seulement les PV de la dernière audience, on a fait savoir au prévenu qu'il y a eu plusieurs audiences, on ne peut pas résumer ces audiences au PV d'une seule audience. Voilà  pourquoi le tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Matete a fait droit à notre demande et a renvoyé à la huitaine, de sorte que pendant ce temps le tribunal va recourir aux supports audios et vidéos pour reconstituer un peu les PV d'audience".

36 ans, Rossy Mukendi avait été tué le 25 février 2018 par balle à Kinshasa alors qu’il participait à une marche pacifique organisée par le Comité Laïc de Coordination (CLC) pour réclamer le départ de Joseph Kabila et l’organisation des élections crédibles.

Le parquet militaire a toujours déclaré que c’est le Brigadier-Chef Tokis Kumbo qui a tiré sur l’activiste. Ce dernier est poursuivi pour violation de consigne et homicide volontaire.

En septembre 2018, les avocats de la partie civile avaient déposé plainte auprès de l’auditeur général des FARDC contre notamment le Major Carine Lokeso, qui dirigeait l’escadron mobile d’intervention et avait dirigé l’opération de dispersion de cette marche.

Les audiences ont été suspendues en octobre 2019. C’était à la suite de l’exception d’inconstitutionnalité soulevée par la partie civile.

Blaise BAÏSE

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une