Mercredi 20 janvier 2021 - 15:30

Breaking news

Lundi 18 janvier étant un jour non ouvrable, l'affaire en appel de Barnabé Milinganyo renvoyée au 25 janvier 
Photo prise lors d"un meeting de Lamuka à Kinshasa/Ph ACTUALITE.CD

Prévu initialement le 18 janvier 2021, l'audience du procès en appel de Barnabé Milinganyo Wimana, Président national du Rassemblement des leaders congolais, a été renvoyée au 25 janvier 2021.

Contacté par ACTUALITE.CD, Me Willy Ngashi Ngashi, avocat du prévenu, explique que le 18 janvier 2021 était non ouvrable en récupération de la journée fériée du 17 janvier tombe un dimanche, ce qui a obligé le renvoi de cette affaire à une semaine.

« L'affaire allait passer le 18 janvier. Comme vous voyez bien, le 18 janvier c'était férié comme ça tombait le 17 dimanche. Le 18 a été férié, donc l'affaire a été remise le 25 janvier, le lundi matin », a-t-il dit.

L'affaire était instruite par la Cour d'appel à l'audience du 11 janvier 2021, puis renvoyée pour les plaidoiries des parties.

Jugé en flagrance le 28 novembre dernier, Barnabé Milinganyo Wimana a été condamné à 3 ans de prison pour menace de mort et offense au Chef de l'Etat. Il s’est illustré sur les plateaux télévisés dans les débats sur la suite à donner aux consultations. Répondant à la question de savoir s’il n’y a ni coalition ni cohabitation, il a répondu comme suit (en lingala) : Il y aura peut-être la démission du président. C’est l’unique voie facile. Si le président ne veut pas faire tuer les gens, il faudra qu’il démissionne (…). Alors il deviendra sénateur. S’il ne le fait pas, il sera alors tué par balle ?».

Blaise BAÏSE

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une