RDC-Ituri : l’armée appelle les miliciens de CODECO à respecter l’acte d’engagement qu’ils ont signé et leur interdit de circuler munis d’armes
Un militaire au front contre ADF à Beni/Ph ACTUALITE.CD

L’armée a pris dimanche une série de mesures à l’endroit des miliciens de CODECO qui avaient fait irruption il y a deux semaines dans la ville de Bunia. Les FARDC les invitent à respecter l'engagement unilatéral qu’ils ont pris à cesser les hostilités et leur interdisent de circuler munis de leurs armes.

L’armée les invite aussi au respect de l’autorité publique et à ne pas porter les tenues militaires et policières.

« Tout en félicitant certains groupes armés pour avoir entendu la voix de la raison et signé l’acte d’engagement pour intégrer le DDR, obligation leur est faite non seulement pour respecter l’autorité de l’Etat, mais surtout d’observer dans leur intégralité toutes les clauses de l’acte d’engagement qu’ils ont librement signé… interdiction formelle leur faite, de circuler en arme et de porter la tenue militaire et celle de la police nationale congolaise. Cette interdiction concerne également toute personne étrangère à l’armée congolaise ou toute personne non revêtue de la qualité de policier et prohibée pour tous les éléments des groupes armés », a déclaré le général Richard Léon Kasonga, porte-parole des FARDC.

Ces mesures des forces armées congolaises interviennent dans un contexte de détérioration du climat sécuritaire dans la province de l’Ituri où une cinquantaine de personnes ont été tuées en une semaine dans le territoire d’Irumu par des présumés combattants d’Allied democratic forces (ADF).

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une