Breaking news

Dossier Port en eaux profondes de Banana: des divergences profondes persistent toujours
Samedi 12 septembre 2020 - 08:20
Photo ACTUALITE.CD

Tout semble bien parti. En mars dernier, le ministre des transports et voies de communication avait annoncé l’effectivité du début des travaux de la construction du port en eau profonde de Banana d’ici à fin 2020. Didier Mazengu avait même indiqué que le projet de ce port qui servira à l’accostage des gros bateaux est très avancé. Il ajoutait qu’il ne restait qu’un amendement à apporter dans la convention signée en 2018 avec le partenaire, DP Wold en ce qui concerne l’exclusivité du projet.

Ce vendredi, le gouvernement s’est penché une fois de plus sur la question après les entretiens que Felix Tshisekedi a eus avec chacun des ministres concernés dans ce dossier. Le Président de la République a relevé des divergences profondes au niveau de la partie congolaise non seulement sur la stratégie de négociation et d’implémentation de ce projet vis-à-vis du partenaire privé, mais également sur le modus operandi pour y arriver. 

Le Chef de l’Etat a relevé particulièrement la divergence sur le contenu des projets d’avenants tant à la Convention de collaboration portant délégation de service public pour ce port, que d’avenant au pacte d’actionnaires de la société concessionnaire dudit port. Le compte rendu du conseil des ministres explique qu’il a fait observer que ces projets ne prennent pas suffisamment en compte les points de convergence à ce jour acceptés par les deux parties et consignés dans le Procès-Verbal du 19 Mars 2020.

« Le Chef de l’Etat a souligné l’importance de ce projet pour le pays, dont l’examen ne pourrait être épuisé au cours de la présente séance du Conseil des ministres dans la mesure où le dossier y afférent n’a pas encore pris en compte toutes les évolutions déjà acceptées par les parties, de même lesdits projets doivent intégrer les points de convergence qui seront issus des négociations actuellement en cours », dit le compte rendu du conseil des ministres.

Ce vendredi, le Conseil des Ministres a instruit les deux parties de finaliser dans le bref délai (2 semaines), avec l’assistance des juristes de la Présidence de la République et ceux du Gouvernement désignés par le Premier Ministre, les discussions sur les quelques points de divergence encore subsistants. Il a été demandé  qu’un Procès-Verbal final acte les points d’accord qui seront traduits dans les projets d’avenants à soumettre au Gouvernement pour leur approbation en Conseil des Ministres avant la signature des deux avenants.

C’est à l’issue de cette démarche, qu’une fois ces projets adoptés, le Président de la République signera les ordonnances nommant les mandataires congolais dans la société concessionnaire avant le lancement des travaux de construction du Port en eaux profondes de Banana.

Pour rappel, la première phase du projet sera consacrée à l’aménagement d’un quai de 1 500 mètres sur la côte de l’océan Atlantique. La société étatique dans la gestion du projet aurait dû être la Société commerciale des transports et des ports (SCTP), mais elles ont été écartées en dernières minutes au profit de la création d’une nouvelle entité.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une