Mercredi 27 mai 2020 - 12:03

Breaking news

Sud-Kivu : l’armée s’emploie à « stopper » l’avancée des combats entre groupes d’auto-défense communautaire vers Minembwe-centre
Photo ACTUALITE.CD.

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) signalent de violents combats depuis la semaine dernière entre les miliciens à caractères communautaires à Minembwe. Ces combats ont déjà fait sept morts, rapporte le porte-parole de l’armée dans la région.

Le capitaine Dieudonné Kasereka affirme que les combats s’approchent de Minembwe-Centre et que l’armée s’emploie à les « stopper ».

« Pour sécuriser la population et ses biens, le commandant 12ème brigade, le général de brigade Dieudonné Muhima a ordonné de stopper l'avancée de ces groupes », dit le porte-parole de l’opération sokola 2 sud au Sud-Kivu.

Parmi les cinq morts au cours des combats, il y a deux soldats et cinq miliciens, dit l’officier. Ce dernier précise qu’il s’agit d’une coalition des miliciens Ngumino-Twigaheno se réclamant de la communauté Banyamulenge qui s'attaque aux positions des FARDC aux environs de la commune rurale de Minembwe, ajoute la même source. Cette dernière affirme également que la coalition précitée a attaqué une autre milice Biloze Bishambuke (communauté Bafuliro) dans la même zone.

« L'armée met en garde encore une fois tous ces tireurs de ficelles dans le conflit à Minembwe », dit un communiqué de l’armée.

La semaine dernière, les FARDC avaient accusé certains leaders communautaires d’alimenter les conflits à Minembwe. Une accusation que la communauté Banyamulenge avait tout de suite rejetée.

Justin Mwamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une