Catégorie
Photo droits tiers

La députée Colette Tshomba a, dans le 50e numéro de son  Magazine AWA, consacré la « Une » à la promotion des femmes responsabilisées au sein des commissions permanentes et du comité des sages de l'Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo (RDC). D'après elle, cette action vise à témoigner le progrès enregistré dans le cadre de la parité.

« Nous avons mis à la Une pour montrer qu’il y a des avancées significatives en termes de responsabilité collective accordée aux femmes. C’est une première législature où on a autant des femmes à la tête des commissions permanentes. En 2011, lors de la dernière législature, il n’y avait que deux femmes qui dirigeaient, il y avait l’honorable Jaynet Kabila au comité des sages, l’honorable Eve Bazaiba à la commission socioculturelle. Là, vous voyez que nous avons gagné deux autres commissions et pas les moindres. Nous avons la commission de genre, la commission des Droits humains, la commission défense et sécurité  et le comité des sages. Et ceci, c’est sous la législature où c’est une femme qui préside au bureau de la chambre basse du parlement. Est-ce que ce n’est pas assez significatif pour que ça constitue une « Une » ? », a expliqué à ACTUALITE.CD, la députée Colette Tshomba, élue de la Funa à Kinshasa. 

Elle poursuit, par ailleurs, que cette publication vise à inciter et encourager les dirigeants à œuvrer pour la promotion des compétences féminines. 

Tenez, pour cette législature, les femmes président trois commissions parlementaires ainsi que le comité des sages de la chambre basse du parlement. Il s'agit de la commission, "défense et sécurité", présidée par Jaynet Kabila, celle des "droits humains" présidée par Christelle Mvuanga, la commission "genre, enfants et familles", présidée par Cathy Musengi, alors que le comité de sage est, quant à lui, présidé par l'ancienne ministre Marie-Ange Lukiana. 

Dans sa publication, le mensuel AWA revient largement sur les qualités, parcours, expériences et valeurs intrinsèques de chacune des femmes précitées. Pour parler d’elles, AWA, qualifie Jaynet Kabila de "La méticuleuse", Marie-Ange Lukiana "L'expérimentée", Christelle Mvuanga la "Très engagée pour les droits humains" et Cathy Musengi "La déterminée". 

Colette Tshomba, responsable du magazine AWA souligne que c’est sous le leadership de Jeanine Mabunda, une autre femme, speaker de la chambre basse du parlement, que cette avancée est possible. 

Cette législature, le parlement congolais compte en tout, 81 femmes dont 19 au Sénat et 62 à l'Assemblée nationale.

Berith Yakitenge

Vidéo