Arrivée de Martin Fayulu à l'aéroport de Rughenda à Butembo.

Martin Fayulu a tenu son meeting au stade de l'Institut technique agricole et vétérinaire (ITAV) de la commune de Kimemi, devant des milliers de personnes. Il a dénoncé le « vol de sa victoire » à la présidentielle du 30 décembre.

« Si l’on vous dit que votre fils a réussi à l’examen, on lui donne le bulletin mais en réalité il a triché, est-ce que vous serez content ? Les parents, dites-moi, comment vous allez écrire l’histoire du Congo ? Lumumba avait dit que nous allons écrire l’histoire de ce pays. Est-ce qu’on va écrire l’histoire de ce pays avec la fraude, le mensonge ? A quoi servent les élections s’il faut voler ? », a-t-il déclaré.

Il a rappelé à la communauté internationale la souveraineté du peuple congolais qui « l’a élu président ».

Comme lors de son meeting à la place Sainte-Thérèse de Ndjili, à Kinshasa, Fayulu a invité les habitants de Butembo à bannir le tribalisme. « Toute personne qui amènera le tribalisme ici, il faut la chasser. Nous sommes tous des Congolais. J’aime mon pays », a-t-il dit.

Enfin, il a appelé tous les habitants de Butembo à participer dans l’éradication du virus Ebola qui a déjà dépassé la barre de 500 morts au Nord-Kivu et en Ituri.

Fayulu passe la nuit à Butembo. Il va y rencontrer plusieurs couches sociales ce samedi avant de se rendre dimanche à Beni. Lundi, il tiendra un meeting au terrain Afya, à Goma.

Claude Sengenya, depuis Butembo

Catégorie