La Monusco préconise une solution politique pour juguler les violences au Kasaï central

Le représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU en RDC, David Gressly a indiqué ce lundi 3 avril que la Monusco et les autorités du Kasaï central se sont accordées sur la sur la nécessité de la mise en application de l'accord signé entre les autorités et les miliciens du chef Kamuina Nsapu.

Le numéro 2 de la Monusco l’a dit à l’issue d’une rencontre avec Justin Milonga, vice-gouverneur du Kasaï central lors d’une visite à Kananga.

M. Gressly a précisé que face aux violences que traverse le Kasaï central, la Monusco soutient une solution politique.

Interrogé par ACTUALITE. CD sur les restrictions imposées au personnel onusiens dans leur déplacement au Kasaï central, David Gressly a signifié que des discussions se poursuivent à ce sujet avec les autorités. Mais pour lui, la Monusco devrait travailler librement conformément à l'accord de siège.

Quant aux experts de l’ONU récemment tués au Kasaï central, M. Gressly a affirmé que les enquêtes sont en cours pour retrouver les auteurs de cet acte qu'il a qualifié d'«ignoble».

Sosthène Kambidi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une