Goma : La CENI ouvre une enquête sur l'arrestation des présumés Rwandais en possession des cartes d'électeur congolaises

La commission électorale nationale indépendante (CENI) dit avoir ouvert une enquête sur l’affaire des présumés Rwandais arrêtés mardi 7 février 2017 par la Direction Générale de Migration (DGM), en possession de la nouvelle carte d’électeurs de la RDC, au poste frontalier communément appelé «Grande barrière» entre les villes de Goma (RDC) et Gisenyi (Rwanda).

Le vice-président de la CENI l’a dit ce mercredi 8 février 2017 à la presse à Goma, un jour après que des services congolais commis à la frontière ont arrêté ces étrangers.
<blockquote class="blockquote-style-1 position-center text-left width-90" data-style="style-1" data-position="center" data-align="left" data-width="90">«L’article 8 de la loi portant identification et enrôlement des électeurs voudrait, ne s’enrôle que celui qui est congolais. Nous avons eu cette information. L’enquête est ouverte, il faut qu’elle aboutisse et nous aurons le résultat. Nous venons de charger notre SEP pour s’en occuper. A partir de nos bureaux, comment ces gens ont été enregistrés (...)», a indiqué Norbert Kantitima Bashengezi.</blockquote>
Ces personnes seraient gardées à la police après un bref passage à la DGM.

Les responsables de la police avaient présenté en début de cette semaine un autre sujet rwandais appréhendé dans un centre d'enrôlement à Goma.

Patrick Maki (@PatrickMAMS7)

<iframe src="https://w.soundcloud.com/player/?url=https%3A//api.soundcloud.com/track…; width="100%" height="450" frameborder="no" scrolling="no"></iframe>

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une