Breaking news

Affaire 21.000 USD : ECiDé exige l'annulation de la procédure entamée à l’Assemblée nationale contre notamment le député Kasekwa
Samedi 1 octobre 2022 - 17:02
Illustration
Photo d'illustration

Le parti politique Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECIDé) de Martin Fayulu a, au cours d'une conférence de presse, vendredi 30 septembre, exigé l'annulation de la procédure entamée au niveau de l’Assemblée nationale contre notamment le député Jean-Baptiste Kasekwa sur l’affaire des émoluments des députés nationaux.

Alors qu’une commission spéciale et temporaire a été instituée à la chambre basse du parlement pour auditionner les députés Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa et Delly Sesanga pour avoir affirmé que les députés touchaient 21 000 USD par mois, l’ECiDé note que c’est « une formalité tendant à habiller une décision ayant déjà été prise ».

Pour le parti de Fayulu, les véritables raisons pour lesquelles la tête de l'honorable Jean-Baptiste Kasekwa est mise à prix sont connues.

« Il s'agit en premier lieu de neutraliser le rôle des sentinelles du peuple contre les projets de la balkanisation de notre pays (…) ; en deuxième lieu, anéantir son combat contre l'état de siège qui tend à annuler la résistance citoyenne face au danger de la balkanisation ; la troisième raison est de le museler dans ses dénonciations sur les conditions de vie de nos vaillants militaires engagés dans les opérations pour protéger l'intégrité territoriale de la RDC ; quatrièmement, anéantir ses protestations contre les différents blocages par le bureau Mboso de toute initiative d'interpellation des auteurs présumés de détournement de fonds alloués aux opérations militaires et enfin, renvoyer aux calendes grecques les différentes questions orales avec débats adressées au ministre ayant en charge la sécurité et la défense nationale et particulièrement l'interpellation adressée au Premier ministre en date du 23 septembre 2022 en rapport avec les 100 jours de l'occupation de Bunagana », dit la communication du bureau national de l’ECiDé lue par Devos Kitoko.

Et d’ajouter :

« L'Ecidé se réserve le droit de recourir à toutes les voies légales tant au niveau national qu'international pour défendre le droit de l'honorable Jean-Baptiste Kasekwa, en ce compris l'organisation des manifestations pacifiques pour barrer la route à ce complot ».

Les députés nationaux ont décidé, au cours de la plénière du mardi 27 septembre, de la mise en place d'une commission spéciale et temporaire devant auditionner les députés Delly Sesanga et Jean-Baptiste Muhindo Kasekwa.

D'après le député Nanou Memba, initiateur de cette motion, les deux députés doivent être entendus sur "les motivations" qui les ont poussé à confirmer des "allégations mensongères" qui ont jeté de l'opprobre sur l'Assemblée nationale sur un "prétendu" montant de 21.000$ que toucherait un député au titre de salaire comme l'a soutenu Martin Fayulu.

Lire aussi : Commission parlementaire sur l’affaire 21 000 USD : Sesanga assume et est prêt en payer le prix

Alim Lay, stagiaire UCC

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une