Breaking news

Corneille Nangaa: « les réformes envisagées ont abouti à ce que les initiateurs eux-mêmes ont qualifié de réformette
Vendredi 30 septembre 2022 - 09:43
Photo Actualite.cd

Corneille Nangaa a présenté une analyse comparée du processus électoral de 2018 à celui de 2023.  « Que le processus électoral en cours soit meilleur que celui de 2018, tel est notre souhait le plus ardent. Voilà pourquoi nous appelons à considérer comme il se doit les sujets d’attention que présente le processus électoral actuel », dit-il dans une tribune publiée ce vendredi.

Il note par exemple que s’agissant de la méfiance envers le processus, e elle est allée bien au-delà des acteurs politiques entre eux et de l’attitude de ces derniers vis-à-vis de la CENI – dont certaines composantes disent ne pas reconnaitre les membres censés les y représenter –, pour affecter également la Cour constitutionnelle et même la loi électorale, adoptée par la majorité sans la participation des initiateurs de la loi et l’opposition ».

Revenant sur « les réformes annoncées, attendues, souhaitées, voire promises, sur les grandes options, notamment : le mode des scrutins présidentiel, des sénateurs et des gouverneurs de provinces, la problématique du seuil et du maintien ou non des centres locaux de compilation des résultats, et autres réformes envisagées, ont abouti à ce que les initiateurs eux-mêmes ont qualifié de « réformette ».

Sur cette question, suivez ces explications sur ACTUALITE TV

Lire aussi: Élections de 2018: « Certains haut-gradés de l’armée et autres agents de sécurité avaient l’esprit traversé par l’idée d’une solution militaire…perpétrer un coup d’Etat », révèle Corneille Nangaa

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une