Breaking news

62 ans d'indépendance de la RDC : “ le social du peuple s'effondre et le peuple d'abord paraît comme une parenthèse désormais fermée ” (Claudel Lubaya)
Vendredi 1 juillet 2022 - 13:30
Léopoldville
Léopoldville

Le député national Claudel Lubaya a, à l'occasion de la célébration du 62ème anniversaire de l'accession de la RDC à la souveraineté nationale et internationale, dressé un tableau sombre de la situation générale du pays 62 ans après. Pour cet élu de kananga dans la province du Kasaï central, “le pays de Lumumba va mal” avec une “corruption qui se maintient à tous les niveaux”.

“ Au 1er juillet 2022, soit 62 ans après, le constat est acide, l'espoir est brisé, le pays de Lumumba va mal, très mal. La mère patrie se trouve en péril, au comble d'une maladie incurable d'insécurité et d'agression, au risque de la perdre. Son intégrité territoriale est menacée de toute part, par des groupes armés dont certains opérant avec le soutien des pays voisins mieux identifiés, profitant à cet égard de notre naïveté diplomatique. En interne, le pays n'est pas sur la bonne voie. Sa marche est tordue. Son horizon est sombre. L'alternance patine. Les promesses peinent à se réaliser ”, a déclaré l'ancien gouverneur de la province du Kasaï-Central.

Claudel Lubaya fait aussi savoir que le social du peuple s'effondre. “ Le peuple d'abord paraît comme une parenthèse désormais fermée. La misère s'abat. L'État s'affaisse. Ancrée dans nos pratiques, la corruption se maintient à tous les niveaux et dans tous les rouages de notre société, elle a simplement changé d'acteurs ”. 

Il pointe aussi du doigt la responsabilité de l’Etat surtout dans la lutte contre le phénomène kuluna.

“ L'autorité de l'Etat s'écroule et peine à se faire sentir sur le territoire national, surtout dans les centres urbains où les gangs communément appelés Kuluna opèrent en toute impunité. Les citoyens s'interrogent. Le pays va mal, très mal. Il allait déjà mal avant. Et là, ça s'empire. Ça s'aggrave. Ça inquiète. Personne ne sait dire de quoi le lendemain sera fait, pendant que le pays sombre dans un pilotage automatique aux paramètres aléatoires ”, note Claude Lubaya.

62 ans après l'indépendance, le constat n’est pas satisfaisant selon plusieurs observateurs : la corruption, l'insécurité, la faim, le manque d'électricité et d'eau potable etc. Plusieurs régimes se sont succédés depuis l'indépendance mais le sous-développement demeure le problème majeur de la RDC.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une