RDC: Martin Bakole, de « wewa » au toit du monde
Dimanche 15 mai 2022 - 12:56
ACTUALITE.CD

« Je remercie d’abord mon Dieu, le créateur. Je remercie aussi mon grand frère. Il a tout laissé et il est là pour me soutenir. C’est lui qui m’a emmené dans ce monde. Je suis fier qu’il soit là présent ». Très peu de personnes dans le monde ont compris la portée de ce discours après la brillante victoire de Martin Bakole sur l’ancien champion Olympique Tony Yoka à l’AccorArena de Paris cette nuit du 14 au 15 mai. Dieu et Junior Ilunga sont les deux références du géant de 1,98 mètre.

Beaucoup le découvre avec une ceinture poids lourds du WBC International autour du rein et une reconnaissance mondiale, mais les bras du frère de Junior Ilunga Makabu n’ont toujours pas été levés victorieusement vers le ciel et son sourire pas toujours permanent. Le champion congolais est un exemple de résilience. La traversée du désert était longue, très longue pour le natif de Kananga. 

L’homme a entamé « l’école de la vie » au bas de l’échelle sociale dans les rues bondées de Kinshasa en vendant les crédits de téléphone. 

Il a dû ensuite entrainé durement ses cordes vocales pour réussir dans l’éprouvante métier de « receveur » (c’est comme ça qu’on appelle le convoyeur des taxi-bus à Kinshasa, NdlR). Martin était également dans la première vague de ce qu’on appelle aussi les wewa, les taxis motos qui envahissent la capitale congolaise. Une année de calvaire que ce mécanicien raté raconte aujourd’hui avec sourire. Le bout du tunnel poindra grâce à Junior Makabu, son champion de frère, qui l'encourage à embrasser le noble art. 

« Junior Makabu n’est pas qu’un grand-frère. C’est comme un ange envoyé pour moi, comme dans les films. Il est tout pour moi », ne cesse de répéter Bakole.

Le reste appartient à l’histoire. Il passe pro en 2014 et remporte la ceinture IBO continental des poids lourds en 2017 avant de conquérir le titre de champion poids lourds du WBC International.

« Maintenant, c’est le top 10. Yoka ne viendra pas pour une revanche. D’ailleurs, je ne vais pas lui donner cette opportunité. Moi, je vise le top 10 », dit le colosse de Kananga qui cumule 19 victoires dont 13 sur KO pour une seule défaite.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une