RDC: Katumbi condamne « fermement » l’usage disproportionné de la force contre les manifestants qui réclamaient la libération de Ngoy Mulunda 
Mardi 18 janvier 2022 - 12:10
Marche pour la libération de Ngoy Mulunda à Lubumbashi
Rassemblement pour une marche visant la libération de Daniel Ngoy Mulunda à Lubumbashi/Ph. ACTUALITE.CD

Moise Katumbi s’est prononcé au sujet de la brutalité avec laquelle la police a dispersé la manifestation prévue à Lubumbashi pour exiger la libération de Daniel Ngoy Mulunda, ancien président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) en prison depuis une année.

« Je condamne fermement l’usage disproportionné de la force et le recours à la violence pour réprimer la manifestation pacifique organisée en faveur de la libération du Pasteur Ngoy Mulunda. Les tirs à balles réelles et l'usage intempestif des gaz lacrymogènes sont injustifiables », a t-il dit.

Pendant la répression, les députés Matthieu Kasunka wa Banza et Augustin Kahozi Malisawa ont été blessés alors qu’ils tentaient de s'extirper de la foule. 

Pour rappel, c’est à la dernière minute que Ghislain Robert Lubaba Buluma, maire de Lubumbashi, a interdit cette marche organisée par l'alliance des forces pour le bien-être des Congolais (ABFC) de Néné Nkulu avec quelques notables de la région du Katanga.

Le tribunal de paix de Lubumbashi-Kamalondo avait condamné en janvier 2021  Pasteur Daniel Ngoy Mulunda Nyanga à trois ans de servitude pénale, avec paiement de 500 milles francs congolais à titre d'amende. Il avait  été arrêté pour incitation à la haine, faux bruits et atteinte à la sûreté de l'état.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une