RDC: Couvrir le réseau national et tenter l’aventure africaine, le gouvernement opte pour les partenariats stratégiques pour relancer le secteur de l’aviation civile 
Jeudi 30 décembre 2021 - 07:48
ACTUALITE.CD

Ce n’est pas la première fois que la RDC tente le partenariat avec les capitaux étrangers pour relancer le secteur aéronautique congolais. Korongo ou encore Bravo Air Congo n’ont pas donné des résultats positifs. Les compagnies congolaises sont toujours sur la liste noire de l’Union européenne et le pays toujours aussi enclavé. Cette fois-ci, le gouvernement dit avoir changé sa façon d’aborder la question. 

Congo Airways a été lancé. La société a comme actionnaire notamment la Régie des voies Aériennes (RVA), l’Office de Gestion de Fret Multimodal (OGEFREM), la Caisse national de sécurité sociale (CNSS), la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines), la Société Congolaise des Transports et des Ports (SCTP), et le Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI). Le gouvernement a aussi annoncé pour 2022 le lancement de Air Congo, une joint-venture avec Ethiopian Airlines.

« Il faut des partenariats stratégiques pour combler les faiblesses que nous avons. On ne peut pas reconstruire le pays en éludant les faiblesses réelles qui sont structurelles chez nous », a expliqué à ACTUALITE.CD, Chérubin Okende, ministre congolais des transports, voies de communication et désenclavement.

Et d’ajouter:

« Le partenariat stratégique, c’est pour capitaliser les potentialités que nous avons tout en s’appuyant sur des béquilles d’autres partenaires qui ont la capacité de répondre à nos faiblesses ». 

Tirer les leçons des erreurs du passé et envisager l’avenir: « Hier, Ethiopian Airlines n’était pas une si grande compagnie par rapport Air Congo et le début de Air Zaïre après l’accession de notre pays à l’indépendance. Les faiblesses de management dans notre pays ont entrainé la décadence d’Air Zaïre qui avaient à l’époque des DC 10 qui volaient dans le monde entier, une flotte de plus de 30 aéronefs ». 

Et c’est cela vision derrière le projet Air Congo: «  Aujourd’hui, Ethiopian Airways est performante. Elle s’est développée, avec plus environ 200 aéronefs. Lorsqu’on s’appuie de bonne foi sur un partenaire pareil, lorsque ce partenariat peut vous emmener à assurer la maintenance au Congo, former aux métiers d’aviation civile, améliorer les aspects commerciaux de l’exploitation aérienne, il faut avancer vers le rendez-vous de la grandeur de la RDC ».

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une