Breaking news

Opération conjointe RDC-Ouganda : Steve Mbikayi condamne le déficit communicationnel du gouvernement et le mutisme de la majorité au pouvoir
Mercredi 1 décembre 2021 - 15:31
Illustration
Steve Mbikayi

Les grandes décisions doivent être assumées et correctement expliquées.C’est ce que pense Steve Mbikayi, Coordonnateur du Front Patriotique 2023 qui a dénoncé un déficit communicationnel dans l'affaire relative à l’offensive conjointe de la RDC et de l’Ouganda contre les ADF qui sèment la désolation dans l’Est de notre pays.

À en croire le leader du Parti Travailliste, un leadership fort permet de prendre des décisions salvatrices même quand elles sont impopulaires, à l’instar de celle que vient de prendre le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Mais, dit-il, il faut une meilleure communication pour accompagner ces genres de décisions qui généralement ne sont bien comprises que trop tard par le commun de mortel.

 Cet ancien ministre se plaint de constater que dans pareilles circonstances les Leaders de la majorité laissent le terrain libre à l’opposition pour intoxiquer la population et écorner l’image du président de la République. 

Ce n’est pas ça le rôle d’une majorité. Si certaines choses nécessitent un débat interne, point n’est besoin d’accompagner la démarche de l’opposition qui pour le besoin de la cause condamne toute initiative du pouvoir en place.

"Un leadership fort permet de prendre des décisions salvatrices même quand elles sont impopulaires. La meilleure communication pour l’accompagner consiste à trouver des mots justes pour convaincre l’opinion, obtenir son adhésion ou son silence. Et non dire ce que les faits démentent !", soutient cet ancien ministre.

Il a estimé que l’intervention du porte-parole du gouvernement était mal faite et contre-productive.

"On n’a pas besoin de cacher la vérité à la population mais de savoir de quelle manière communiquer sur des questions sensibles.

Revenant sur l'offensive conjointe entre la RDC et l'Ouganda, Steve Mbikayi, tout en saluant cette décision,  encourage le président de la République à poursuivre ses contacts avec les pays de la sous-région pour traquer les terroristes jusque dans leurs derniers retranchements et signer des accords économiques nécessaires dans un esprit gagnant gagnant dans le strict respect des lois et de la souveraineté de la République Démocratique du Congo.

"L’offensive conjointe annoncée avec le voisin contre les criminels qui envahissent la parcelle est une illustration de la bonne intention que recèle l’action. Reste à en évaluer l’impact le moment venu. Ainsi, la pluie de condamnations hâtives qui fusent de partout est irréfléchie !", a-t-il dit. 

Pendant que tout le monde hésitait pour prendre position, Steve Mbikayi était le premier à saluer l’intention qui a conduit le Chef de l’État à prendre cette décision dont le bien fondé sera compris plus tard.

Rappelons que les forces armées ougandaise et congolaises ont mené une offensive conjointe mardi 30 novembre pour mettre fin à l'activisme des groupes terroristes dans l'Est de la RDC.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une