Breaking news

RDC-CENI: CREEDA suggère à Christophe Mboso de passer à l’entérinement des candidats régulièrement désignés par leurs composantes afin de permettre leur investiture
Jeudi 14 octobre 2021 - 19:50
Photo
Photo d'illustration

Le Centre de Recherches et d’Etudes sur l’Etat de Droit en Afrique (CREEDA) suggère au Président du Bureau de l'Assemblée nationale de soumettre à l'Assemblée plénière l'entérinement des candidats membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENi) afin de permettre leur investiture par le Président de la République.

L'investiture des autres membres de la CENI n'étant pas obligée de se dérouler simultanément, les membres investis devront siéger valablement et les autres postes à promouvoir doivent être occupés par les membres pré séant selon le principe de continuité de service public.

Ainsi le Vice-Premier Président désigné par les partis politiques de la majorité sera investi et pourra prendre le lead de la centrale électorale en attendant la désignation du Président par la composante "confessions religieuses".

"Ainsi, pour en sortir, le CREEDA suggère à votre autorité de soumettre à l’Assemblée plénière l’entérinement des candidats régulièrement désignés par leurs composantes afin de permettre au Président de la République de procéder à leur investiture. Cette prise de position est justifiée par le fait que, d’une part, la Loi organique ne conditionne pas l’entérinement et l’investiture simultanés de tous les membres de la CENI et, d’autre part, le bureau de cette Institution est appelé à fonctionner conformément au principe de collégialité. En conséquence, au nom du principe de la continuité des services publics,  la gestion peut être assurée  par un  membre pré séant en cas d’absence du titulaire attitré du poste. Concrètement, en attendant la désignation du Président de la CENI par les Confessions religieuses, le Premier Vice-président à désigner par les partis politiques de la Majorité peut déjà engager la CENI", peut-on lire dans une correspondance de CREEDA adressée au Président de l'Assemblée nationale.

"En procédant de cette manière, vous permettrez de sortir de l’impasse dans laquelle le processus électoral est enlisé et à la CENI de fonctionner en vue de l’organisation des élections non seulement dans le délai requis, mais aussi dans les conditions optimales", a ajouté CREEDA dans sa correspondance.

Ce mercredi 13 octobre, la commission mixte paritaire mise en place par l’Assemblée nationale chargée d'examiner les dossiers individuels des candidats membres de la commission électorale nationale indépendante a déposé  son rapport auprès du Président de l'Assemblée nationale.

Entre temps, la désignation du futur président de la CENI traîne à la suite des négociations non concluantes au sein de la composante confessions religieuses malgré plusieurs tentatives de parvenir à un consensus.

Alors que d'un côté le tandem CENCO-ECC dénoncent la corruption et des menaces, les six autres confessions religieuses ont désigné Denis Kadima comme président de la CENI. 

Les catholiques et les protestants qui reconnaissent les capacités techniques de M. Kadima insistent sur l’éthique, la probité et surtout le courage exceptionnel de celui qui devra publier les résultats des urnes.

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une