Justice : Eteni Longondo est en bonne santé et attend d'être auditionné à nouveau au parquet général près la Cour de cassation (Avocat)
Jeudi 9 septembre 2021 - 13:39
L'ancien ministre de la santé, Eteni Longondo
L'ancien ministre de la santé, Eteni Longondo

L'ancien ministre de la santé publique est toujours détenu à la prison de Makala, alors que la semaine dernière une rumeur a circulé sur les réseaux sociaux faisant état de son évacuation vers un centre hospitalier de Kinshasa après une crise.

Sur ACTUALITE.CD, son avocat Benjamin Ndjoli a confirmé que son client est « en bon état et il attend que le magistrat instructeur puisse fixer l'affaire ».

« Moi je sais que mon client était en bon état, et que tout ce qu'on raconte sur les réseaux sociaux n'a rien à avoir. Il a eu à déposer des pièces relativement à une somme qui lui avait été demandée de justifier, il a déposé au Parquet général près la Cour de cassation toutes les pièces y relatives et donc là il appartient au magistrat instructeur de fixer la date d’une nouvelle audition et éventuellement de la confrontation à d'autres inculpés », a déclaré à ACTUALITE.CD, l'avocat d'Eteni Longondo.

Il rappelle en outre, que Eteni Longondo est « innocent », qu’il a déjà déposé auprès du Parquet général près la Cour de cassation « les pièces qu'il croit suffisantes pour pouvoir obtenir non seulement sa mise en liberté provisoire mais éventuellement la main levée de sa détention ».

« Nous savons que notre client n'a détourné même pas un centime, il a déposé les pièces, puisque tout est laissé à l'appréciation souveraine du magistrat instructeur. Il lui est reproché un certain nombre des faits qu'il a réfutés, au soutenant de ces propos il se devrait de produire des preuves. C'est pourquoi il a déposé les pièces qu'il croit suffisantes pour pouvoir obtenir non seulement sa mise en liberté provisoire mais éventuellement la main levée de sa détention », a ajouté Me Benjamin Ndjoli.

Le dossier judiciaire contre Eteni Longondo, a été activé depuis le  vendredi 27 août dernier. D'après les sources de ACTUALITE.CD, un mandat signé par le procureur général près la Cour de cassation a été émis. Les mêmes sources évoquent un dossier lié aux fonds COVID-19.

Pour rappel, en 2020, quatre inspecteurs généraux de finances avaient été envoyés en mission auprès du comité multisectoriel de lutte contre la pandémie liée au Coronavirus, du ministère de la Santé et de l’Institut national de recherche biomédicale (INRB) pour procéder au contrôle de la gestion des fonds, biens, dons et ressources de toute nature, mis à la disposition de ce Comité Multisectoriel, du ministère de la santé ainsi que de ses services spécialisés, notamment l’INRB.

Le 13 août 2020, Jules Alingete Key, Inspecteur Général des Finances (IGF), avait rapporté que « des actes de mauvaise gestion » avaient été identifiés lors des enquêtes menées par ses services à la Banque centrale du Congo (BCC) et au ministère de la santé. Il avait annoncé que ces dossiers avaient été transmis à la justice.

De son côté, le gouvernement avait affirmé avoir décaissé plus de 20 millions USD pour la riposte contre le coronavirus.

Ivan Kasongo

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une