Breaking news

État de siège en Ituri et au Nord-Kivu : après la 5e prorogation, Daniel Nsafu invite ses collègues détenant des informations à les verser à la commission chargée d’évaluation
Mercredi 4 août 2021 - 09:10
Evaluation de l'état de siège
Evaluation de l'état de siège

L’Assemblée nationale a autorisé ce mardi 3 août la prorogation de l’état de siège pour la cinquième fois consécutive dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu. Ce, après le début de son évaluation à la demande des députés nationaux pour cause de résultats. Le député Daniel Nsafu invite pour ce faire, ses collègues à fournir à la commission défense et sécurité les informations nécessaires dont ils disposent pour améliorer cette mesure exceptionnelle prise par le Chef de l’Etat en vue de faire face aux forces négatives dans les provinces précitées.

«Nous acceptons de voter encore l'état de siège, je crois que c'est aussi dans le souci de l'idéal. L'idéal c'est quoi ? Que nous puissions avoir la paix, qu'on arrive à dégager ce que moi j'appelle l'autorité de l'État à l'Est du pays (…) l'évaluation a été faite de manière partielle, dans sa totalité, nous allons le faire au niveau de la commission défense et sécurité, c'est là où nous appelons tous les députés nationaux qui peuvent nous amener des recommandations, certaines informations, parce que les affaires des militaires ne se traitent pas en public, ça se traitent en coulisse. Donc nous sommes partis d'une évaluation partielle mais dans la globalité, nous allons la réaliser davantage au niveau de la commission défense et sécurité », a-t-il dit à l'issue de la plénière de ce mardi.

Daniel Nsafu a rappelé aux autorités la nécessité de doter le pays d’une armée réellement nationale et républicaine. Pour lui, l'armée congolaise est composée des militaires étrangers.

« Il s'agit de l'armée, quand il s'agit de l'armée, on ne dit pas tout, on est tenu au secret d'État mais cela n'empêche pas que je dise un petit mot, le souci de construire une armée nationale, ça c'est un élément important qu'on se le dise il n'y a plus rien à cacher là-dessus. Nous avons une armée multinationale où on trouve des rwandais, des ougandais, des tanzaniens, ils se retrouvent au sein de notre armée. On ne veut pas le dire mais je crois que nous devons prendre notre courage pour dénoncer certaines infirmités, certaines incohérences au sein de notre armée. L'idéal serait avant tout que nous puissions arriver à construire une armée nationale », a-t-il recommandé.

Pour cette 5ème prorogation,  337 des 342 qui ont pris part au vote ont voté "pour", 3 ont voté "contre" et 2 se sont abstenus. Cette prorogation prend cours du mercredi 4 août au jeudi 19 août 2021.

C'est le ministre d'État, ministre du développement rural, François Rubota qui représentait sa collègue de la justice empêchée. Il a plaidé et insisté pour que les élus du peuple autorisent cette prorogation. Ce membre  du gouvernement note qu'après près de 90 jours de la proclamation de l'état de siège,  il y a des signaux encourageants sur terrain. Cependant, il admet également que beaucoup reste encore à faire.

Berith Yakitenge et Clément Muamba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une