Breaking news

RDC-EPST : environ 2500 USD à chacun des 385 enseignants du primaire mis à la retraite à Kinshasa
Lundi 2 août 2021 - 11:40
Les élèves dans une classe de l'école primaire Virunga/Ph ACTUALITE.CD

Le ministère de l’enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) organise, ce lundi 2 août, la cérémonie de la mise à la retraite de la première vague des enseignants à l’EP Mokengeli à Kinshasa. Il s’agit d’un premier lot de 385 enseignants du niveau primaire de la capitale congolaise.

Selon le syndicat des enseignants du congo (SYECO), chacun d’eux va percevoir une somme de 5 000 000 CDF, soit 2 500 USD, équivalant à 13 de mois de leur salaire mensuel au grade transposé (Ndlr grade élevé) comme allocation de fin de carrière assortie d’une garantie de soins de santé et d’une rente de survie mensuel.

« Nous avons toujours déploré que la classe enseignante était vraiment vieillissante et donc il fallait la rajeunir. Ce qui est vrai, quand un agent est encore actif il doit cotiser pour préparer sa retraite comme ça se fait sous d’autres cieux mais chez nous il n’y a pas eu des pareilles initiatives. Ils vont bénéficier de 13 mois de leur salaire selon leurs grades transposés. Ils auront à peu près 5.000.000 CDF. Ils vont continuer à toucher quelque chose à la direction générale de rente de survie. Ils vont continuer à bénéficier des soins de santé au niveau de la mutuelle de santé des enseignants », a déclaré Emery Masunga, chargé de la communication du SYECO, à ACTUALITE.CD.

Il affirme qu’un décret du premier ministre et une ordonnance présidentielle ont été proposés pour ceux qui sont dans les grades de commandement. L’opération devrait se poursuivre en province et au niveau secondaire.

« Nous avons mis en place la caisse de retraite des enseignants qui sera opérationnelle dès ce mois d’août où l’enseignant qui est encore actif va commencer à cotiser. Je pense que deux mois après on va commencer à sortir régulièrement les enseignants à la retraite honorable. Le ministre a déjà signé l’arrêté », ajoute-il.

Mi-juin dernier, Tony Mwaba annonçait qu'à l'issue de la conclusion de la première phase de la mission de toilettage du fichier paie des enseignants, des ressources ont été dégagées provenant des établissements et agents fictifs. Ces ressources devraient être affectées au paiement progressif des allocations de fin de carrière des enseignants et agents éligibles à la retraite dans le sous-secteur de l'EPST avant leur prise en charge par la direction de rente et survie, et ce, dès la paie du mois de juillet 2021, et que 1500 enseignants et agents seraient retraités par mois, province par province.

Du côté des syndicalistes, il est toujours attendu le paiement du deuxième palier annoncé depuis 2020, la suppression des zones salariales et l’octroi des primes de brousse pour les enseignants des milieux ruraux. En conseil de ministre du 2 juillet dernier, le ministre de l’EPST Tony Mwaba avait sollicité le paiement de la prime de brousse aux enseignants des territoires non bénéficiaires des indemnités de transport et de logement et celui du deuxième palier de la mise en oeuvre de la gratuité consistant en l'ajout de 100 000 CDF à chaque enseignant.

Fonseca MANSIANGA

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une