Assignées au TGI Gombe, Matata Ponyo et la Fondation Mapon sommés de conclure
Matata Ponyo/Ph droits tiers

L'affaire opposant l'ancien Premier ministre Augustin Matata Ponyo et la Fondation Mapon à Monsieur Alain Makosso, a été appelée mercredi 5 mai 2021 au Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe. Et comme aux audiences précédentes, les parties n'ont pas procédé aux plaidoiries sur leurs moyens et une remise a été accordée. D'après l'avocat du demandeur, une sommation courtoise a été envoyée aux parties Matata et Fondation Mapon, avant que n'intervienne la sommation judiciaire c'est-à-dire un exploit envoyée aux défendeurs  leur demandant de comparaître ou de conclure et qu'à défaut, l'affaire sera plaidée et le jugement sera réputé contradictoire.

Le demandeur Alain Makosso, architecte, a assigné Matata Ponyo et la Fondation Mapon pour réclamer le paiement de ses honoraires pour les conceptions et études de l'université Mapon et d'autres ouvrages réalisés pour leurs comptes.

Dans une autre affaire, la Société COGEBAT gérée par Monsieur Alain Makosso, a cité au pénal Madame Hortense Katchoko, l'épouse de l'ancien Premier Ministre et Présidente du comité directeur de la Fondation Mapon, pour escroquerie. Il lui est reproché de n'avoir pas payé, en date du 4 décembre 2016, la somme de 400 000 $ à titre d'honoraires dus à la Société COGEBAT pour les études architecturales réalisées en vue de la construction de la Fondation Mapon. Il lui est aussi reproché d'avoir confisqué à la même date les engins et matériels d'une valeur de 324 000 $ et deux immeubles.

Blaise BAÏSE

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une