Mardi 4 mai 2021 - 07:05

Breaking news

Kinshasa: 48 personnes interpellées et 5 autres personnes blessées lors de la marche contre le RAM
Photo ACTUALITE.CD

Le Bureau Conjoint des Nations-Unies aux Droits de l'homme (BCNUDH) condamne la dispersion violente de la manifestation pacifique organisée à Kinshasa par des mouvements citoyens pour protester contre la taxe relative au registre des appareils mobiles (RAM).

Des agents de la PNC du commissariat urbain de Gombe ont fait un usage disproportionné de la force, causant des blessures à cinq personnes. 48 personnes dont un journaliste et l’initiateur de la marche, un activiste de la société civile, ont été interpellées et remises en liberté, ajoute le BCNUDH.

L’institution rappelle que la liberté de réunion pacifique est un droit fondamental consacré et protégé par la Constitution et que tout recours excessif à la force par la police doit faire l’objet d’une enquête en vue de déterminer les responsabilités.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une