Vendredi 5 mars 2021 - 09:17

Breaking news

Gouvernement Sama Lukonde : le PT de Steve Mbikayi saisit Bahati Lukwebo au sujet de la répartition des postes réservés à l’AFDC-A
Steve Mbikayi/Ph ACTUALITE.CD

Après les consultations des forces politiques et sociales menées par le Premier Ministre Sama Lukonde Kyenge en vue de la formation du gouvernement, l’heure est aux tractations au sein des partis et regroupements quant à la répartition des postes.

Ainsi, le Parti Travailliste (PT) de Steve Mbikayi dénonce le flou orchestré par le Sénateur Bahati Lukwebo, président de l’AFDC-A au sujet des portefeuilles qui reviennent au regroupement politique.

« Par la présente, nous rappelons à votre autorité qu’en date du 4 février 2021, il y avait eu une rencontre entre vous et tous les députés du Parti Travailliste conduit par le président du parti dans votre bureau au Congo Fleuve Hôtel. À cette occasion, vous aviez une fois de plus promis que dans le cadre de partage des responsabilités dans notre regroupement en combinant les critères des poids politiques et de la solidarité au sein du groupe, le poste le plus important reviendra à l’AFDC-A tandis que le deuxième poste en importance devrait revenir au Parti Travailliste, PT en sigle qui en désignera l’animateur en bonne et due forme », lit-on dans la correspondance signée par M. Mbikayi et 4 députés PT adressée à Lukwebo.

Se considérant comme deuxième force politique du regroupement politique AFDC-A, le parti Travailliste s'est dit désagréablement surpris de constater qu’une semaine après avoir rencontré le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde, il n’y aucune suite en rapport avec la désignation de ses représentants dans le gouvernement.

« En tant qu’alliés, nous ne sommes associés ni de loin, ni de près à ce processus comme c’est le cas dans d’autres regroupements. Nous rappelons à votre autorité que les alliés de l’AFDC-A disposent de 10 députés sur les 41 que compte notre regroupement. Ceci représente le un tiers du nombre des députés de l’AFDC qui en compte 31 y compris ceux restés au FCC », poursuit PT qui s’impatiente.

Et de poursuivre :

« Sur base du poids politique auquel nous avons tous participé, l’AFDC a obtenu le poste de deuxième vice-président de l’Assemblée nationale et celui de président du Sénat. Ces deux postes à eux seuls valent plusieurs ministères. En y ajoutant les 5 postes qui nous sont attribués au gouvernement, l’AFDC-A a gagné 7 postes. Les alliés représentant un tiers des députés de l’AFDC-A ont droit à au moins deux postes ministériels dont l’un doit logiquement revenir au PT, deuxième force du groupe et l’autre aux autres alliés qui ont chacun un député ». 

Steve Mbikayi et ses poulains attendent une suite favorable de la part de Bahati Lukwebo.

« Très cher camarade président, au nom de la justice et l’équité, nous vous saurions gré d’en tenir compte et de communiquer à notre parti ce qui lui revient pour qu’il en désigne trois candidats conformément aux directives édictées par son excellence Monsieur le Premier Ministre », conclut la correspondance du PT.

Les rapports étaient tendus entre Bahati Lukwebo et Steve Mbikayi après l’exclusion du premier du Front commun pour le Congo (FCC). A la base, la paternité du regroupement politique AFDC-A. Mbikayi et Nene Nkulu notamment avaient décidé de s’approprier le regroupement privant ainsi Lukwebo d’une trentaine de députés. Avec la création de l'Union sacrée de la Nation, Bahati Lukwebo a vu un bon nombre des dissidents regagner le regroupement politique AFDC-A y compris Steve Mbikayi.

Clément Muamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une